Crash d’un F-16 grec en Espagne : 9 aviateurs français tués


AA

Mardi 27 janvier : Un 9e aviateur français est décédé ce matin.

23h46 : D’après la journaliste du Monde Nathalie Guibert, les aviateurs français tués sont : un pilote de Rafale de Saint-Dizier, un navigateur et six mécaniciens. La plupart d’entre eux vient de la base aérienne de Nancy.

22h35 : Selon un dernier communiqué du ministère français de la Défense : en dehors des 8 aviateurs français tués, « un blessé est en situation d’extrême urgence, cinq autres sont en réanimation dont deux placés en coma artificiel. Trois autres blessés légers sont en sortie d’hôpital ». Le ministre de la Défense, Jean-Yves LE DRIAN se rendra sur les lieux du drame demain après-midi.

21h27 : 8 Français tués selon le chef du gouvernement espagnol Mariano RAJOY.

————————–

Aujourd’hui à 15h30 sur la base aérienne d’Albacete en Espagne, un F-16 biplace des Forces aériennes grecques s’est écrasé sur un des parkings de la base où étaient stationnés des avions de chasse de plusieurs nationalités, dont deux Alpha Jet, deux Mirage 2000D et deux Rafale français. 

Les militaires participaient à un cours de vol dans le cadre du programme TLP (Tactical Leadership Program), au sein du centre international de formation et de perfectionnement pour pilotes et équipages de l’OTAN de Los Llanos du 19 janvier au 13 février. Au total 750 militaires de plusieurs pays participent à ce programme.

A cette heure, et dans l’état actuel des informations dont dispose le ministère français de la Défense, l’armée française déplore un mort et dénombre cinq blessés graves. Figurent également d’autres victimes parmi les forces armées alliées participant à cet exercice.

Le bilan provisoire émanant du ministère de la Défense espagnol fait état de 10 morts et de 13 blessés dont 7 graves.

RIP AA

Previous Audition des directeurs de Nexter et de Krauss-Maffei Wegmann sur le projet "KANT 2" (Commission Défense de l'Assemblée nationale 14 jan 2015)
Next Essais nucléaires : Des soldats vétérans fidjiens indemnisés par la Grande-Bretagne

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.