jeudi 18 août 2022

Des économies et un monde qui se réarme

Une semaine où peu de questions de défense ont été discutées mais où il a fallu gérer surtout les responsabilités de grand-père (si, si) et cela est particulièrement perturbant. Vous m’excuserez si je suis un peu plus bref que d’habitude.

Quelques réflexions cependant sur cette semaine avec cette seconde réunion du conseil stratégique de la dépense (Cf. RTL) pour trouver 50 milliards d’euros d’économie sur trois ans. Or, le ministère de la défense, 3ème budget de l’Etat, n’était pas représenté officiellement. Certes le ministère de l’éducation nationale, premier budget de l’Etat, n’était pas non plus présent mais personne n’ignore qu’une des cibles principales du ministère de l’économie et des finances reste la diminution des dépenses du ministère de la défense bien avant tout autre ministère. Constatons aussi le manque d’informations sur les décisions qui auraient pu être prises.

Si je me réfère au sondage réalisé par ISPOS et analysé dans le Monde du 8 février (Cf. Le Monde du 8 février 2014), 63% des sondés estiment que le système démocratique « fonctionne de moins en moins bien » en France. Seuls 4% des Français « se sentent de plus en plus entendus ». Reste la défiance pour 96% des Français. Peut-on penser que la communauté militaire reste insensible à ce sentiment ? Je vous renvoie à mon billet du 2 février 2014 sur le futur de la LPM.

En même temps, la société Jane’s (Cf. Jane’s), experte reconnue sur les questions de défense depuis de nombreuses années, publiait le 4 février son rapport annuel sur les dépenses militaires. Il n’augure pas un monde plus sûr. Pour la première fois depuis 2009, les budgets de défense mondiaux renoueront avec la croissance en 2014. Dès 2015, les budgets cumulés de la Chine et de la Russie passeront devant ceux de l’Union européenne.

A cette même date, la Chine seule dépensera plus pour sa défense (159 milliards de dollars) que le Royaume-Uni, la France et l’Allemagne réunis (149 milliards). La Russie, avec une augmentation annoncée de 44 % de son budget de défense dans les trois ans, s’installe à la troisième place mondiale (Cf. graphique ci-dessous publié dans le Monde du 8 février). Il faut noter aussi que le royaume saoudien est aussi devenu le premier client de l’industrie de défense française.

Inquiétons nous sur les économies à venir et sur les paris à court terme concernant la sécurité qui pourraient être faits.

François CHAUVANCY
François CHAUVANCY
Saint-cyrien, breveté de l’École de guerre, docteur en sciences de l’information et de la communication (CELSA), titulaire d’un troisième cycle en relations internationales de la faculté de droit de Sceaux, le général (2S) François CHAUVANCY a servi dans l’armée de Terre au sein des unités blindées des troupes de marine. Il a quitté le service actif en 2014. Il est expert des questions de doctrine sur l’emploi des forces, sur les fonctions ayant trait à la formation des armées étrangères, à la contre-insurrection et aux opérations sur l’information. A ce titre, il a été responsable national de la France auprès de l’OTAN dans les groupes de travail sur la communication stratégique, les opérations sur l’information et les opérations psychologiques de 2005 à 2012. Il a servi au Kosovo, en Albanie, en ex-Yougoslavie, au Kosovo, aux Émirats arabes unis, au Liban et à plusieurs reprises en République de Côte d’Ivoire où, sous l’uniforme ivoirien, il a notamment formé pendant deux ans dans ce cadre une partie des officiers de l’Afrique de l’ouest francophone. Il est chargé de cours sur les questions de défense et sur la stratégie d’influence dans plusieurs universités. Il est l’auteur depuis 1988 de nombreux articles sur l’influence, la politique de défense, la stratégie, le militaire et la société civile. Coauteur ou auteur de différents ouvrages de stratégie et géopolitique., son dernier ouvrage traduit en anglais et en arabe a été publié en septembre 2018 sous le titre : « Blocus du Qatar : l’offensive manquée. Guerre de l’information, jeux d'influence, affrontement économique ». Il a reçu le Prix 2010 de la fondation Maréchal Leclerc pour l’ensemble des articles réalisés à cette époque. Il est consultant régulier depuis 2016 sur les questions militaires au Moyen-Orient auprès de Radio Méditerranée Internationale. Animateur du blog « Défense et Sécurité » sur le site du Monde depuis août 2011, il a rejoint depuis mai 2019 l’équipe de Theatrum Belli.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB