Des scientifiques sous le Troisième Reich. Pourquoi Hitler n’a pas eu la bombe atomique


Août 1945, Hiroshima et Nagasaki, deux villes japonaises meurtries par l’arme atomique mise au point par les Américains. La fin d’une seconde guerre mondiale sanglante qui, à ses débuts, ne pouvait laisser imaginer que les Etats-Unis remporteraient la victoire dans cette quête de l’arme nucléaire. En 1939, c’est l’Allemagne qui prit la tête de la course à l’atome, forte des meilleurs physiciens et de laboratoires performants, et  face à des équipes françaises et américaines déjà bien avancées. On prétend même que les nazis auraient procédé à un essai nucléaire en mars 1945…  Vérité ou affabulation ? Que s’est-il passé, côté allemand, pour ruiner cette suprématie de départ ? Qui étaient ses scientifiques allemands qui oeuvraient en secret pour mettre au point la première bombe nucléaire ? Ils s’appelaient Werner Heisenberg, Otto Hahn, Kurt Diebner, Walter Gerlach… et c’est leur histoire que nous raconte l’historien et journaliste Nicolas Chevassus-au-Louis, auteur du livre Pourquoi Hitler n’a pas eu la bombe atomique, paru chez Economica.  

Previous Audition du directeur central du SSA, sur le projet de loi de programmation militaire et le projet de loi de finances pour 2014
Next Drones-tueurs et éliminations ciblées. Les Etats-Unis contre Al-Qaïda et ses affiliés

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.