dimanche 26 mai 2024

DIÊN BIÊN PHU : Journal de marche du 22 avril 1954

Nuit du 21 au 22 avril

20 h 35

GONO : envisage parachutage renfort personnel sur ISABELLE dès que les conditions le permettront. Vous demande de conserver à Hanoï personnel appartenant aux unités implantées à ISABELLE.

Parachutages :

  • 5e REI pour 1/2e REI : 44.
  • Artillerie : 4 sous-officiers + 18 hommes de troupe.
  • Transmissions : 1 sous-officier + 2 hommes de troupe.
  • 5/7 RTA : 1 sous-officier.
  • Génie : 8 sous-officiers, 26 hommes de troupe.

Les Dakota, cible de la DCA, amènent des refus de saut des parachutistes soit 2 parachutistes sur le ZQ et 2 sur le ZO

Depuis plusieurs nuits : fonctionnement très approximatif du Gonio de Diên Biên Phu : un avion maintenant un cap constant reçoit des QDM qui varient de 10 à 20 degrés dans un sens et dans l’autre. La verticale annoncée par le Gonio n’a qu’une valeur indicative, et les percées qui s’ensuivent dans la cuvette entourée de montagne n’ont réussi que grâce à une chance persistante qui jusqu’à présent a protégé les équipages de transport. Pour rappel les B-26 assurent des bombardement au cap et temps après des verticales Gonio.

Difficultés à la navigation aérienne par le non-fonctionnement du Beacon (FS sur 545 Kcs) en dépit des affirmations de Torri Rouge qui prétend que le Beacon fonctionne. Également difficulté de navigation par le mauvais temps prévu parfois sur le Delta au retour qui rend difficile voire impossible l’atterrissage d’un avion en difficulté ou touché par la DCA.

Nécessité pour assurer les parachutages avec un rendement satisfaisant d’avoir :

  • Un nettoyage préalable et efficace des abords de la DZ par l’artillerie et l’aviation de bombardement.
  • Le parachutage doit avoir lieu impérativement sans lune quelles que soient les autres circonstances qui pourraient rendre le parachutage favorable.
  • La mise en place par parachutage d’un Beacon qui fonctionne et d’une portés suffisante. Pour tromper le VM modifier l’axe du T sur la DZ de 20 degrés chaque nuit.
  • Il serait judicieux qu’une opération de parachutage de nuit ne soit pas considéré comme une opération de routine mais déclenchée sur ordre d’une autorité de l’armée de l’Air qui ait connaissance à tout instant de tous les éléments du problème. Cette autorité aurait qualité pour arrêter sans appel, en cas de nécessité, une opération en cours d’exécution.
  • Les Viets sont en mesure d’écouter le trafic radio (graphie et phonie) échangé entre les avions et le sol. Les opérations au-dessus de Diên Biên Phu même les plus délicates, donnent lieu à un échange radio d’explications qui ne peuvent laisser ignorer à l’ennemi le moindre détail de ce qui est projeté.

Il semble que certaines données essentielles de mission (nature du matériel à parachuter altitudes de présentation caps à tenir pourraient être camouflées au moyen de code simple.

Un Dakota volant à 5 km de Diên Biên Phu à l’Est de la vallée est encadré par ce que le pilote pense être une salve de roquettes antiaériennes. Il semble qu’une batterie de lance-roquette multiple H6 réalise cette nuit une démonstration de tir pour Giap. Cette démonstration se termine par un incendie de forêt.

22 h 00

Situation générale : Poursuite du harcèlement. Largage de personnel en cours. 4 avions bien largués. Réaction moins forte de la DCA.

70 hommes sont largués dans la nuit posé sur des DZ de fortune tombent dans les réseaux de barbelés dans les champs de mines ou dans la morgue.

  • ISABELLE : 1 tué (lieutenant SIAUVE du BT3), 8 blessés.
  • Diên Biên Phu : 5 tués, 23 blessés sur l’opération.
  • HUGUETTE 1 : 10 tués, 110 blessés.
  • Pertes VM : non évaluées pour HUGUETTE 1 mais sévères. Coup de main du 2/1er RCP / 12 tués, 3 prisonniers, 5 armes. 

Le MULHOUSE réparé reprend sa position.

Niveau des dépôts : 2 jours de vivres, 7 unités de feu pour 10 pièces de 105, 3 unités de feu pour les 155.

On atteint 150 morts en moyenne pour la journée du 21 avril.

00 h 00

Eléments VM autour de HUGUETTE 5 pris à partie par l’artillerie.

Parachutage du personnel terminé dans de bonnes conditions.

01 h 45

Bilan parachutages :

  • Nuit du 17 au 18 : prévu 79 récupéré 56.
  • Nuit du 19 au 20 : prévu 110 récupéré 85.
  • Nuit du 20 au 21 : prévu 79 récupéré 65.

Diên Biên Phu demande que soit communiqué chaque matin le nombre de personnels non largués et ramené à Hanoï.

Jeudi 22 avril

08 h 40

Difficultés pour ravitailler la Cie CHEVALIER sur HUGUETTE 1. Mais le dernier ravitaillement atteint HUGUETTE 1.

Pour le 36e régiment les travaux de siège ont avancé comme prévu excepté du côté Sud ou le travail est interrompu par des tentatives de percées depuis Françoise.

Au 89e bataillon les officiers et les hommes sont inquiets et apeurés de l’intense tir ennemi. Le chef de corps du 36e régiment Phan Hong SON prend des décisions de réorganisation en organisant chaque section en un groupe de creusement qui est relevé toutes les deux heures et deux groupe feu qui protègent les flancs.

GIAP donne l’ordre à la 308e Division et à la 312e Division de donner chacun 4 75 mm DKZ, à la division 316 et au 57e régiment de donner 2 pièces.

09 h 15

Bilan : Action sur Huguette 1 qui se heurte en fin de matinée a une contre-attaque VM d’au moins deux Cies. Au cours de la nuit, l’ennemi cherche à réoccuper le carrefour de tranchées 100 m au Sud de Huguette 1 tenu par les Français. Echec du VM. Pertes Amies plus de 150, Pertes VM non dénombrée mais très lourdes.

Artillerie : la contre DCA semble efficace. Destruction de blockhaus, appui de l’action sur HUGUETTE.

Parachutage de personnel : DCA en nette diminution. Plusieurs 37 mm mais lointain. Tous passages corrects peu de refus de saut.

Parachutage de matériel : Prise ne compte des cois irrécupérables pour raison de mines barbelés rivières zones violemment harcelées même de nuit, difficulté du ramassage de nuit. Pauvreté en véhicules (3 GMC touchés dans la nuit), fatigue extrême des unités ramassant et des coolies. Ravitaillement laissé dans les PA abandonnés. Les périscopes demandés le 13 n’ont pu être encore livrés. Même le modèle le plus rudimentaire permettrait au PA de plaine d’observer malgré la proximité de l’ennemi.

10 h 00

Au cours de la nuit accrochage de sonnettes à l’Ouest et au Nord Est d’ISABELLE.

Il y a 338 blessés couchés, 477 blessés assis pour un total de 815.

On atteint 150 morts en moyenne pour la journée du 22 avril.

Parachutage du 22 avril : 10% de pertes. Le C-119 n° 575 largue un groupe électrogène lourd.

Situation d’effectif au 22 avril du 1er BEP.

  Effectifs valides Effectifs blessés
Officiers 8 8
Sous-officiers E 29 28
Sous-officiers A 2 0
Troupe E 118 133
Troupe A 142 100
TOTAL 299 269
Le 22 avril, les légionnaires du capitaine CHEVALIER « firent Camerone ». Leur position fut submergée par les assauts conjugués de deux régiments ennemis.

12 h 00

Travaux de tranchées vers HUGUETTE 1 se poursuivent sous harcèlement VM. Action sur piton Nord ELIANE 1 toujours en cours.

13 h 00

Loc Mission photo RB26 HV 453 – 2 850 m – Clichés gauche 90, droit 60 moyenne nuageuse. Contrôle artillerie Diên Biên Phu et DCA : quelques objectifs artillerie confirmés. Positions DCA : 37 confirmées, voir note 710/GN/1.

Mission photo HV 451 19 clichés bonne David dérivation + garage RC3.

Travaux sur dérivation est en progrès depuis le 18/4 lieu encore inutilisable.

Mission Photo HO 452 mission annulée.

Mission Photo HO 454 – 7 clichés moyenne contrôle information C-47 sur explosion. Rien de précis, une tache fraiche brousse soufflée clichés 5 et 6 et 84-85 HV 453. 

14 h 00

Action sur piton Nord ELIANE 1 permet installation d’une sonnette après destruction d’un élément VM et récupération de 10 armes.

Aménagement de tranchées entre HUGUETTE 5 et 1 se poursuit.

Comité Militaire du front : instruction sur le rythme de la bataille a venir :

  • Du 1er au 05 mai il faudrait conquérir les dernières collines que les Français occupent sur la rive Est de la Nam Youm et il faudrait aussi s’emparer de nouveaux points d’appui sur la rive Ouest.
  • Du 06 au 10 mai, les résultats obtenus seraient consolidés, tandis qu’on entamerait la préparation de la phase suivante, où l’assaut serait donné aux positions que défendraient encore les Français.

Les obus d’artillerie sont en trop petites quantités et les canonniers Vietminh ont un quantité stricte de munitions a respecter fin avril. Pour maintenir la pression sur le GONO durant cette période GIAP fait circuler une lettre demandant aux soldats sur le champ de bataille de promouvoir le sniping des troupes ennemies.

Dans sont courrier, il ordonne aux mitrailleuses, mortiers et servants d’artillerie d’imiter les tactiques des snipers de l’infanterie avec des tirs de précision sur un seul coup. Chaque coup peut tuer un soldat ennemi. Les renforts pour la crise des munitions sont déjà en route sous la forme d’un convoi de munitions qui a quitté la frontière chinoise le 17 avril. Il a ordre de voyager même en plein jour lui donnant la priorité aux passages des bacs et autorise de réaliser le voyage vers le front sans s’arrèter à chaque relai logistique sur la route (comme les autres doivent faire).

16 h 00

Harcèlement assez nourri de l’ensemble de la position au 105 avec coups fusants et court retard.

16 h 15

Demande de création d’une nouvelle DZ personnel. La DZ actuelle exposée au tir de DCA 12.7 située à l’extrémité Nord de la piste. Suggestion d’une DZ au Sud du Centre de résistance.

16 h 30

ISABELLE : demande d’urgence d’envoi de matériel pour Sniperscopes, câbles batteries lampes fusibles…

Télégramme du général NAVARRE au général ELY n°19 : « Dès maintenant, le Vietminh s’organise pour maintenir le siège jusqu’en fin juin et certainement au-delà si Genève se prolonge ».

B-26 n° 366 du GB 1/19 Gascogne basé à Vientiane (EV Perrier) est touché par la DCA de 12.7 mm lors de sa première mission sur Diên Biên Phu. Aileron et plan droit.

7 C-119 touchés par des DCA en 12.7, trois sont indisponibles longue durée.

18 h 00

Le harcèlement se poursuit sur l’ensemble de la position assez violent par moment.

Pertes 8e BPC : 5 hommes du rang blessés.

Pascal PECCAVET
Pascal PECCAVET
Ancien pilote d'hélicoptère sur Gazelle au sein de l’aviation Légère de l’armée de Terre (ALAT) pendant 18 ans cumulant 2 500 heures de vol. Ancien combattant de la guerre du Golfe et de la Somalie. Attaché Principal d’Administration d’État dans l’Éducation nationale. Adjoint gestionnaire d’un établissement scolaire. Commissaire aux Armées de Réserve (en attente d'affectation). Membre de l’Union Nationale des Combattants de Saint-Paul-lès-Dax (Landes). Historien chercheur pour l'ECPAD. Historien "War Studies". Spécialiste de la guerre d’Indochine. A rejoint l'équipe rédactionnelle de THEATRUM BELLI en janvier 2024.
ARTICLES CONNEXES

1 COMMENTAIRE

  1. Merci de nous rappeler ce qu’on fait toutes ces personnes, la grandeur, l’abnégation, le courage
    Toutes ces valeurs ont a ce jour disparu
    Pauvre France

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI a fêté ses 18 ans d’existence en mars dernier. 

Afin de mieux vous connaître et pour mieux vous informer, nous lançons une enquête anonyme.

Nous vous remercions de votre aimable participation.

Nous espérons atteindre un échantillon significatif de 1 000 réponses.

Stéphane GAUDIN

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB