mercredi 25 mai 2022

Géopolitique de « l’ami américain ». Jean-François Fiorina s’entretient avec Eric Branca

« Rien ne nous séparera jamais des Etats-Unis » a dit Emmanuel Macron le 14 juillet, après avoir convié Donald Trump au défilé des Champs-Elysées. Depuis, ce dernier ne tarit pas d’éloges sur son homologue français. Mais le mot « amitié » a-t-il pour autant le même sens des deux côtés de l’Atlantique ? Dans un livre-somme sorti le 16 août chez Perrin (L’ami américain, Washington contre de Gaulle, 1940-1969), Eric Branca – qui a eu accès aux archives déclassifiées des services secrets américains – démontre, preuves à l’appui, que tel n’est pas le cas dès lors qu’un chef d’Etat refuse qu’amitié rime avec vassalité. Un entretien en guise de prélude au 10ème Festival de géopolitique qui se tiendra à Grenoble en mars 2018 sur le thème : Un XXIème siècle américain ?

 

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB