La gouvernance de KNDS évolue – L’Allemand Frank Haun prend la Direction générale


Communiqué du Ministère des Armées : 

Cinq ans après sa création par le rapprochement de Nexter Systems et de KMW sous une société commune détenue à parité par la France, via GIAT Industries, et la famille Wegmann, Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, et Florence Parly, ministre des Armées, annoncent que KNDS va faire évoluer sa gouvernance le 15 décembre 2020, notamment en nommant un directeur général unique et un président de conseil d’administration, pour plus d’efficacité et d’intégration au service de ses clients.

Pour aborder cette nouvelle étape de l’intégration de KNDS, qui confirme l’engagement à faire de la société l’acteur européen de référence dans l’armement terrestre, notamment dans le cadre du programme MGCS (futur char lourd devant remplacer à terme le Leopard et le Leclerc), les deux actionnaires ont désigné les futurs dirigeants de KNDS.

Programme MGCS

Philippe Petitcolin, actuel directeur général de Safran, sera nommé président du conseil d’administration de KNDS. Il fera bénéficier l’entreprise de sa grande expérience industrielle et des coopérations internationales réussies, ainsi que de sa connaissance du secteur de la défense. Il supervisera la définition et la mise en œuvre de la stratégie, avec les autres administrateurs. Il prendra ses fonctions le 1er mars 2021[1].

Frank Haun, actuellement co-directeur général depuis 2015, sera nommé directeur général de KNDS. Il fera bénéficier l’entreprise de sa longue expérience dans l’industrie de l’armement terrestre et des succès qu’il a pu remporter dans un contexte de plus en plus concurrentiel.

Un nouveau directeur général de Nexter, de nationalité française, sera annoncé dans les toutes prochaines semaines, et succédera à M. Stéphane Mayer. Il assumera également les fonctions de directeur des opérations de KNDS.

La nouvelle gouvernance a été conçue pour assurer dans la durée la préservation de l’équilibre franco-allemand. Ainsi, tandis que l’actionnariat demeure strictement paritaire, il est prévu que les postes de directeur général et de président du conseil d’administration soient occupés par un Allemand et un Français, avec une alternance de nationalité à chaque changement de directeur général. La France conserve par ailleurs son action spécifique au capital de Nexter, la filiale française du groupe, assurant la protection des actifs les plus sensibles pour la souveraineté du pays.

Bruno Le Maire et Florence Parly remercient Stéphane Mayer et saluent son action et ses résultats en tant que co-Directeur général de KNDS et président-directeur général de Nexter au cours des cinq dernières années. Il a en particulier tenu ses engagements au service de la modernisation des armées, notamment sur le programme Scorpion. Sous sa direction, le groupe Nexter a su investir, innover et renouer avec la croissance, en France comme à l’export. Sa visibilité sur l’avenir est assurée avec six années d’activité en carnet de commande.

———–

[1] Dans l’intervalle, M. Christian Jourquin, actuel président du conseil de surveillance de KNDS, assurera la présidence intérimaire du conseil d’administration.

Print Friendly, PDF & Email
Previous Les entreprises françaises de services de sécurité et de défense : Un outil pour l'action extérieure de la France
Next HISTOIRE : Chronique culturelle du 15 décembre

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.