La Marine nationale au salon de la plongée sous-marine (6-9 janvier 2017)


Le 19e salon de la plongée sous-marine se tiendra du 6 au 9 janvier 2017, Porte de Versailles à Paris. A cette occasion, la Marine nationale sera représentée par la Cellule d’Expertise de la Plongée Humaine et d’Intervention Sous la Mer (CEPHISMER).

Les marins feront découvrir le métier et les missions des plongeurs de la Marine nationale. Divers matériels dont le premier caisson monoplace de recompression datant de 1956 seront exposés. Des baptêmes de plongée avec l’appareil respiratoire spécifique des plongeurs-démineurs de la Marine nationale, le CRABE (Complete Range Autonomous Breathing Equipment), seront également proposés aux visiteurs.

Depuis 1945, la CEPHISMER, héritière du GISMER créé par les “Mousquemers” (Philippe Tailliez, Jacques-Yves Cousteau, Frédéric Dumas), est responsable de l’expertise militaire dans le domaine de la plongée humaine et de l’intervention sous la mer. A ce titre, elle expérimente notamment les matériels et équipements de plongée ou d’intervention, et met en œuvre ses moyens humains et matériels lors d’opérations d’intervention sous la mer. En mai 2016 elle a été engagée dans les opérations de recherche de l’épave du vol Egyptair.

Pour mener à bien ses missions, la Marine nationale compte dans ses effectifs plus de 1 500 plongeurs formés sur différentes spécificités (plongeurs de bord, plongeurs d’hélicoptère, plongeurs-démineurs, nageurs de combat). Le Centre de Recrutement et d’Information des Forces Armées (CIRFA) de Pontoise sera également présent sur le salon pour renseigner les visiteurs sur ces métiers.

Print Friendly, PDF & Email
Previous HISTOIRE : Chronique culturelle du 4 janvier
Next La DGA commande à Thales le Système de mini drones de reconnaissance (SMDR) Spy'Ranger

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.