mardi 5 mars 2024

Le Maroc annonce le démantèlement d’une cellule terroriste liée à l’Etat islamique

Le Maroc a annoncé dimanche une opération de démantèlement, sur une large partie de son territoire, d’une « cellule terroriste » s’apprêtant notamment à perpétrer des attaques contre « des personnalités politiques et militaires » au nom du groupe Etat islamique (EI).

La –ou les dates– de cette opération menée par le bureau central des investigations judiciaires (BCIJ), dont la création vient d’être annoncée par les autorités, n’est pas précisée, tout comme le nombre d’interpellations. Mais, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur, elles ont eu lieu dans un nombre important de villes : Agadir et Taroudant (sud-ouest), Marrakech (sud), Boujaad (centre), Tiflet (nord-ouest), Tanger (nord), Aïn Harouda (région de Casablanca) et Laâyoune, la principale ville du Sahara occidental.

« Des armes à feu et une grande quantité de munitions » devant servir à commettre des « assassinats de personnalités politiques, militaires et civiles » ont été saisies dans une cache près d’Agadir, ajoute le texte, cité par l’agence officielle MAP. D’après la même source, les membres de ce réseau ayant prêté allégeance au groupe EI prévoyaient au préalable « de mener des attaques contre des éléments sécuritaires pour s’emparer de leurs armes ».

Ils s’activaient en outre « dans le recrutement et l’envoi, via un financement étranger, de jeunes Marocains » en Syrie et en Irak pour combattre au côté du groupe jihadiste, qui contrôle de larges pans de territoires dans ces deux pays. Le Maroc, qui ne masque pas son inquiétude face au phénomène jihadiste, avait annoncé vendredi la création du BCIJ, une structure destinée à faire face notamment aux risques « terroristes ».

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI ÉDITIONS

Theatrum Belli vous propose de vous plonger dans les combats acharnés de la bataille de Dixmude  (7 octobre - 10 novembre 1914) qui fut un haut fait d’armes des fusiliers marins français commandés par l’amiral Ronarc’h.

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB