Le ministère des Armées commande 4 Bâtiments Ravitailleurs de Forces (BRF)


La ministre des Armées a présidé la cérémonie de découpe de la première tôle du premier BRF de série, et elle a annoncé les noms des bâtiments, choisis en hommage à quatre ingénieurs du génie maritime. Cette visite a donc officiellement lancé la phase de construction du BRF Jacques Chevallier, du nom d’un des pères fondateurs de la propulsion nucléaire navale en France et ancien délégué général pour l’armement de 1987 à 1989. Les trois BRF suivants se nommeront Jacques StosskopfEmile Bertin et Gustave Zédé. Leur construction se réalisera également sur le site des chantiers de l’Atlantique à Saint-Nazaire. Les parties avant des quatre navires seront  fabriquées sur le chantier Fincantieri de Castellammare di Stabia situé à proximité de Naples.

Les Chantiers de l’Atlantique constituent le seul chantier naval en France disposant des infrastructures industrielles adaptées à la construction de grands navires tels que les BRF, permettant un travail de conception en flux continu grâce à l’utilisation d’outils d’ingénierie et de production intégrés, ainsi qu’une réalisation rapide privilégiant une réalisation par blocs pré-équipés le plus possible en amont de la phase d’assemblage du navire.

Les futurs BRF sont dérivés du design du navire Logistic Support Ship (LSS) « Vulcano » destiné à la marine italienne. Le contrat de réalisation a été notifié par l’Organisation conjointe de coopération en matière d’armement (OCCAr), agissant pour le compte de la Direction générale de l’armement (DGA) et de son homologue italien NAVARM, au groupement momentanée d’entreprise (GME) constitué des Chantiers de l’Atlantique et de Naval Group le 30 janvier 2019.  

Comme l’a indiqué la ministre des Armées Florence Parly, « le programme « Bâtiment ravitailleur de forces », c’est l’histoire d’une coopération européenne réussie avec l’Italie. C’est celle d’une coopération réussie entre les Chantiers de l’Atlantique, Naval Group et Fincantieri. C’est une preuve de plus qu’on peut agir ensemble, optimiser nos efforts, tout en réduisant les coûts. […] Je souhaite remercier du fond du coeur l’ensemble des équipes de la Direction générale de l’armement (DGA) et de l’OCCAR qui dirigent ce programme et qui ont permis de tenir le calendrier. »

Ce jalon symbolise aussi la reprise industrielle dans le cadre de la crise sanitaire due à l’épidémie de Covid-19. A ce titre, les efforts du GME, de la DGA et de l’OCCAr pour assurer la continuité du programme ont permis de respecter la date initialement planifiée pour ce jalon, et ce malgré les restrictions et limitations liées à la crise sanitaire actuelle.


Caractéristiques d’un bâtiment ravitailleur de forces :

  • Déplacement à pleine charge: 31 000 tonnes
  • Longueur hors tout : 194 m
  • Largeur hors tout : 27,60 m
  • Capacité d’équipage : 190 personnes, dont 130 membres d’équipage et une capacité d’accueil de 60 passagers
  • Capacité d’emport de carburants: 1 500 t de fvret13 000 m3 
  • Puissance totale installée : 24 MW
  • Tirant d’eau : < 9 mètres
  • Vitesse max. : 20 nœuds
  • Déplacement : 16 000 tonnes (à vide) / 31 000 tonnes (en charge)
  • Autonomie : 8000 nautiques (15 000 km) / 60 jours
Print Friendly, PDF & Email
Previous « Étendre ou partager » : Une dissuasion nucléaire française élargie à l’Europe serait-elle compatible avec le Traité de Non-Prolifération ? Et jusqu’où pourrait-on aller ?
Next HISTOIRE : Chronique culturelle du 21 mai

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.