Le ministère des Armées commande une vingtaine de remorqueurs portuaires aux chantiers Piriou


Complémentaires des remorqueurs portuaires de classes 10 et 6 tonnes, ces bateaux sont destinés à assister les navires de surface et les sous-marins, notamment lors des manœuvres d’accostage et d’appareillage. Ils remplaceront 22 remorqueurs RP12 et remorqueurs côtiers (RCSV), respectivement de 12 et 26 tonnes de traction.

Les 15 remorqueurs RP30 et les 5 RPC30 des chantiers Piriou sont des bâtiments de 26 m de long et 9 m de large. Leur tonnage est d’environ 275 tonnes. Les RP30 sont mis en œuvre par un équipage de quatre marins et les RPC par un équipage de six marins. Ils sont adaptés aux besoins spécifiques de la Marine et aux particularités de ses nouveaux navires.

Ils bénéficient ainsi d’une puissance de traction accrue à 35 tonnes pour pouvoir intervenir sur des navires militaires aujourd’hui plus grands et plus lourds.

La passerelle des RP30 et RPC30 est très étroite pour permettre les manœuvres flanc contre flanc avec des navires dont la coque est en forme de « V ».

Ils disposent enfin de protections spécifiques, sous la ligne de flottaison, pour manœuvrer avec les sous-marins.

Les RP30 sont destinés à réaliser des opérations en zones portuaires à la journée, tandis que les RPC30 disposent d’une capacité de navigation en haute mer avec une autonomie en vivres et carburant pour 5 jours de mission.

Ces bâtiments seront affectés aux bases navales de :

  • Toulon (7 RP et 1 RPC),
  • Brest (6 RP et 1 RPC),
  • Cherbourg (2 RP et 1 RPC),
  • Fort–de-France (1 RPC)
  • Papeete (1 RPC).

Les premières livraisons à la Marine nationale sont prévues à compter de mai/juin 2022, au rythme de 4 unités par an, avec deux bâtiments prototypes pour Toulon et Brest. Les 20 nouveaux remorqueurs travailleront en association avec les 29 remorqueurs-pousseurs de classe 10 tonnes et les 7 pousseurs de classe 6 tonnes actuellement en construction respectivement par les chantiers navals MERRÉ et CMM d’une part et le chantier naval GLEHEN d’autre part.

Les RP30 et RPC30 seront construits par les Chantiers PIRIOU à Concarneau avec la participation de nombreuses entreprises locales en sous-traitance. Ils représentent une activité d’environ 40.000 heures par unité, soit une charge annuelle d’environ 100 personnes en équivalent temps plein pour produire 4 remorqueurs par an entre 2021 et 2027. Inscrite dans la loi de programmation militaire 2019-2025, cette commande illustre, parmi d’autres, le soutien du ministère des Armées à la reprise de l’activité économique des entreprises françaises.


Vidéo de présentation d’un remorqueur OST 30 de PIRIOU

Print Friendly, PDF & Email
Previous HISTOIRE : Chronique culturelle du 22 mai
Next HISTOIRE : Chronique culturelle du 23 mai

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.