Le ministère des Armées lance le programme du nouveau “missile haut de trame” (MHT) de MBDA qui armera le Tigre


En déplacement sur le site de Bourges de l’entreprise MBDA, Florence Parly, ministre des Armées, a annoncé le lancement en réalisation d’un nouveau programme de missile air-sol pour aéronef dénommé missile haut de trame (MHT), conformément à la loi de programmation militaire 2019-2025.

Ce nouveau missile est destiné à répondre en priorité au besoin opérationnel de l’hélicoptère d’attaque Tigre avec des livraisons dès 2028, en cohérence avec le calendrier du programme Tigre. Sa réalisation sera confiée à l’industriel MBDA, ce qui assurera la pleine souveraineté de son emploi en opérations par les armées françaises et la maîtrise de ses futures évolutions. Développé à partir du missile terrestre Missile moyenne portée (MMP), il pourra être tiré à plus de huit kilomètres, y compris sur des cibles non visibles du tireur, grâce à un système de guidage particulièrement performant.

Le MHT, particulièrement concurrentiel tant d’un point de vue opérationnel que financier, permettra de consolider la position du missilier européen MBDA dans le domaine du combat aéroterrestre.

Le MHT bénéficie des résultats de plusieurs études préparatoires lancées par la Direction générale de l’armement (DGA), qui ont porté sur une nouvelle liaison de données radiofréquence sécurisée à haut débit, une charge militaire polyvalente particulièrement compacte et l’ajout d’une voie laser à l’autodirecteur du MMP, en plus des actuelles voies infrarouge et visible.

Le MHT est un élément clef de l’adaptation du Tigre à la réalité du champ de bataille futur. Le MHT dotera les hélicoptères Tigre d’une capacité de neutraliser de jour comme de nuit, de façon très précise et avec des effets maîtrisés, des combattants, des chars ou des infrastructures à une portée d’au moins huit kilomètres. Comme le MMP, il intègre à la fois les capacités « tir et oubli » et « homme dans la boucle ». Cela le rend apte au combat collaboratif, autorisant en particulier le tireur à engager une cible hors de sa vue directe sur des coordonnées fournies par un autre acteur du champ de bataille, d’achever le guidage final sur l’objectif voire d’adapter la frappe sur un objectif d’opportunité. Enfin, la masse réduite à une trentaine de kilos seulement du MHT permettra au Tigre, pour un même nombre de missiles emportés, une autonomie (ou « playtime ») accrue.

La ministre des Armées a annoncé l’acquisition au profit de l’aviation légère de l’armée de Terre, de 500 missiles ainsi que des simulateurs de tir et des maquettes de manipulation pour l’entraînement.

Le développement et la production de ce nouveau missile concernera plus de 600 personnes au sein de MBDA mais aussi chez ses sous-traitants, très majoritairement français. Le programme MAST-F (Missile Air-Surface Tactique Futur) générera de l’ordre de 350 emplois industriels pendant son développement et un total d’environ 250 emplois industriels annuels en France en phase de production.

Avec le canon de 30 mm1 de Nexter capacité : 450 obus), le système de roquettes à induction “TELSON”2  de Thales (avec l’arrivée prochaine de la roquette guidée laser dont la masse est inférieure à 9 kg) et maintenant le missile “MHT” de MBDA, l’hélicoptère de combat Tigre disposera d’un armement 100% français.

————

(1) Capacité : 450 obus.

(2) 2 types de lance-roquettes : 22 et 12 coups.

Print Friendly, PDF & Email
Previous Le général d'armée MONCHAL, ancien CEMAT et ancien chef de corps du 35e RAP est décédé hier
Next Mali : Une trentaine de djihadistes abattus par la force Barkhane

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.