vendredi 1 juillet 2022

Les Émirats arabes unis signent un contrat pour 80 Rafale au standard F4

Le Rafale au standard F4, dont l’Armée de l’Air des Émirats sera le premier utilisateur en dehors de la France, dotera les Forces Armées émiriennes d’un outil incontestable de souveraineté et d’indépendance opérationnelle. Le contrat est estimé autour de 16 milliards d’euros.

Résultat d’une mobilisation totale de Dassault Aviation au côté de l’Armée de l’Air émirienne, ce contrat est l’aboutissement de plus de 45 ans d’une relation de confiance entre les Émirats Arabes Unis et notre société au travers de la famille d’avions de chasse Mirage, et notamment du Mirage 2000-9 dont la modernisation a été lancée il y a deux ans.

Eric Trappier, PDG de Dassault Aviation, déclare : « La vente de 80 Rafale à la Fédération des EAU est un succès français : j’en suis très fier et très heureux. Je veux remercier les autorités émiriennes du renouvellement de leur confiance dans nos avions. Après les Mirage 5 et les Mirage 2000, ce contrat Rafale vient consacrer la relation stratégique qui unit nos deux pays et la satisfaction de l’Armée de l’Air des Émirats Arabes Unis, partenaire historique et exigeant de notre société. Je souhaite souligner la qualité et l’efficacité des relations entre les autorités françaises et l’industrie, qui ont aussi permis ce succès de l’équipe France. Ce contrat est une très bonne nouvelle pour la France et pour son industrie aéronautique, pour tout l’écosystème des 400 entreprises, grandes et petites, qui contribuent au Rafale : ce sont des milliers d’emplois qui sont assurés dans la prochaine décennie pour notre secteur. Ce contrat, le plus important jamais obtenu par l’aéronautique de combat française, vient conforter une base industrielle nationale, certainement unique en Europe, regroupant de grands groupes et des PME/PMI autour d’une entreprise qui a été maître d’œuvre de toutes les générations d’avions militaires et civils de ces 70 dernières années. La réussite du Rafale dans nos armées et sa vente à la fédération des EAU, comme aux cinq pays export déjà clients, témoignent que l’aviation de combat français est un pôle d’excellence de l’industrie nationale reconnu à l’international ».

Les Rafale et leurs équipements sont commandés par les Emirats arabes unis via des contrats commerciaux entre les Emirats arabes unis, le GIE Rafale (Dassault Aviation, Safran et Thales) et MBDA. Cette acquisition s’inscrit dans le cadre d’un programme majeur d’équipement et de formation, qui fait l’objet d’un accord intergouvernemental et de deux arrangements de coopération dans les domaines opérationnels et de l’armement. Le choix du Rafale par les Emirats arabes unis porte à 6 le nombre des pays acquéreurs de cet avion de combat, en plus de la France.

Un accord intergouvernemental et deux arrangements techniques ont également été signés illustrant la force des liens stratégiques entre les Émirats arabes unis et la France, en complément de cette acquisition. Cette confiance réciproque entre la France et les EAU se traduit par un partenariat stratégique, noué de longue date, comme le montrent les trois bases militaires françaises accueillies par les Emiriens sur leur territoire, ou encore l’aide décisive apportée récemment par les Émirats arabes unis à la France pour les évacuations depuis Kaboul en Afghanistan en août 2021.


Seul appareil totalement « omnirôle » au monde, opérable depuis une base à terre ou depuis un porte-avions, capable d’emporter 1,5 fois son poids en armements et carburant, le Rafale a été conçu pour accomplir toutes les missions de l’aviation de combat :

  • interception et combat air-air avec canon de 30 mm, missiles Mica IR/EM et missiles Meteor.
  • appui au sol avec canon de 30 mm, bombes guidées laser GBU et bombes guidées GPS AASM.
  • frappes dans la profondeur avec missiles de croisière Scalp / Storm Shadow.
  • attaque à la mer avec missile Exocet AM39 Block 2 et autres armements air-surface.
  • reconnaissance tactique et stratégique en temps réel avec nacelle Areos.
  • ravitaillement en vol d’un Rafale à un autre (« buddy-buddy »).
  • dissuasion nucléaire avec missile ASMP-A.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB