mardi 30 novembre 2021

Médias et information des citoyens : billet d’humeur mais pas uniquement

Le questionnement sur le rôle de nos médias mainstream et de leur influence se pose.

Un constat sur les Tribunes des militaires

Le traitement par les médias des Tribunes passées des militaires et donc des généraux a été en grande partie en faveur du gouvernement. D’ailleurs en aurait-on parlé si Valeurs actuelles ne l’avait pas fait ?

Les accusations sur la montée en puissance de CNews, qualifiée de chaîne conservatrice sinon d’extrême-droite, confirment cette dérive de médias globalement pro-gouvernementaux sinon d’une sensibilité de gauche pour certains, en décalage avec une grande partie de la société. Il apparaît la volonté d’exclure par stigmatisation les médias qui ne vont pas dans leur sens. Il suffit par exemple de faire une analyse de contenu des articles dans le quotidien Le Monde pour voir ce ciblage. Malgré cette pression récurrente, constatons l’échec compte tenu de la progression de CNews en termes d’audience mais aussi les débats qu’ont suscité les Tribunes.

En outre, la crise n’est pas close dans cette relation militaires-médias-gouvernement. Le 17 juin 2021, le général (2S) Coustou mettait en ligne une lettre (Cf. Lettre) adressée au quotidien Le Monde pour son traitement de l’information dans un article signé par sa « spécialiste défense ». Aujourd’hui, 18 juin, date symbolique, six généraux incriminés pour avoir signé les Tribunes, publient sur le site « place d’armes » l’analyse plutôt caustique de leur mise en accusation.

Ainsi, les Tribunes des militaires montrent un relatif parti pris médiatique sur l’information qui doit être transmise ou pas, développée ou pas vers le citoyen. Comment s’étonner que d’autres médias trouvent une audience en France ?

Une expérience personnelle

Les hasards de l’actualité ont fait que j’étais interviewé à nouveau cette semaine sur RT, chaîne certes sponsorisée par le gouvernement russe mais qui fait appel à des journalistes français très professionnels.

Ainsi, faisant suite au sommet de l’OTAN à Bruxelles pour rétablir les liens transatlantiques, s’est tenue la réunion exceptionnelle à Genève entre Joe Biden et Vladimir Poutine. Cela m’a permis d’échanger sous la forme d’un débat avec le colonel (er) Chamagne ce 14 juin 2021 pour le premier sujet (Cf. Sommet de l’OTAN) et ce 16 juin 2021, d’apporter mon analyse sur la rencontre Biden – Poutine (Cf. Rencontre Biden-Poutine)

Outre le travail personnel de préparation comme à chaque fois, l’intérêt de ces interviews sur RT réside sans aucun doute dans les échanges avec des intervenants toujours différents et bien sûr en « direct ». Les journalistes sont compétents. L’interviewé a le temps de développer ses idées. Son entretien n’est pas instrumentalisé par l’utilisation des quelques secondes ou phrases qui valident le point de vue du journaliste travaillant pour les grands médias français.

Certes, cette chaîne russe a vocation à porter la parole de la Russie. Il faut en effet regarder les reportages qui encadrent sa propre interview. Ils n’en sont pas moins intéressants car ils reflètent les positions russes qu’il faut aussi écouter et regarder pour établir sa propre opinion et apporter sa contradiction comme cela doit exister en démocratie.

Enfin, la parole reste libre. En témoignent les présences d’interviewés de tous bords. Cela n’est pas négligeable mais ne signifie pas que l’on adhère aux positions de la Russie, encore faut-il le préciser dans le contexte médiatique ambiant.

Pour conclure

Les doutes sur la fiabilité et surtout sur l’objectivité des médias, certes une illusion que H. Beuve-Méry avait exprimée en son temps, persistent. Les sondages, année après année, le montrent. Une démocratie et ses citoyens peuvent cependant exiger une plus grande ouverture sinon un plus grand équilibre dans le traitement de l’information par nos médias établis.

François CHAUVANCY
Saint-cyrien, breveté de l’École de guerre, docteur en sciences de l’information et de la communication (CELSA), titulaire d’un troisième cycle en relations internationales de la faculté de droit de Sceaux, le général (2S) François CHAUVANCY a servi dans l’armée de Terre au sein des unités blindées des troupes de marine. Il a quitté le service actif en 2014. Il est expert des questions de doctrine sur l’emploi des forces, sur les fonctions ayant trait à la formation des armées étrangères, à la contre-insurrection et aux opérations sur l’information. A ce titre, il a été responsable national de la France auprès de l’OTAN dans les groupes de travail sur la communication stratégique, les opérations sur l’information et les opérations psychologiques de 2005 à 2012. Il a servi au Kosovo, en Albanie, en ex-Yougoslavie, au Kosovo, aux Émirats arabes unis, au Liban et à plusieurs reprises en République de Côte d’Ivoire où, sous l’uniforme ivoirien, il a notamment formé pendant deux ans dans ce cadre une partie des officiers de l’Afrique de l’ouest francophone. Il est chargé de cours sur les questions de défense et sur la stratégie d’influence dans plusieurs universités. Il est l’auteur depuis 1988 de nombreux articles sur l’influence, la politique de défense, la stratégie, le militaire et la société civile. Coauteur ou auteur de différents ouvrages de stratégie et géopolitique., son dernier ouvrage traduit en anglais et en arabe a été publié en septembre 2018 sous le titre : « Blocus du Qatar : l’offensive manquée. Guerre de l’information, jeux d'influence, affrontement économique ». Il a reçu le Prix 2010 de la fondation Maréchal Leclerc pour l’ensemble des articles réalisés à cette époque. Il est consultant régulier depuis 2016 sur les questions militaires au Moyen-Orient auprès de Radio Méditerranée Internationale. Animateur du blog « Défense et Sécurité » sur le site du Monde depuis août 2011, il a rejoint depuis mai 2019 l’équipe de Theatrum Belli.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BOUTIQUE TB

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB