Programme Scorpion : Notification du Griffon version “MEPAC”


Le 30 décembre 2019, la direction générale de l’armement (DGA) a notifié le groupement des industriels Nexter, Arquus et Thales du sixième avenant dit « MEPAC (mortier embarqué pour l’appui au contact) » du programme SCORPION. Celui-ci prévoit la livraison de 54 véhicules blindés multi-rôles GRIFFON supplémentaires dans lesquels sera intégré le mortier rayé embarqué de 120 mm fourni par Thales. Avec cette notification, le nombre de VBMR GRIFFON commandés atteint la cible de 1 872 véhicules prévue par la loi de programmation militaire 2019-2025.

Depuis la consultation de novembre 2018, les trois industriels ont défini avec l’appui de la DGA une nouvelle variante du GRIFFON dotée de la capacité d’artillerie.

Le 2R2M, déjà en service dans quatre pays, équipera pour la première fois l’armée française et lui apportera à la fois mobilité et précision pour des actions au contact et sous une protection renforcée pour les soldats. Le mortier embarqué de Thales a construit sa réputation sur son système de pointage automatique et de chargement semi-automatique ainsi que sur la précision de son tube rayé, éprouvé sur de nombreux théâtres d’opération avec le mortier 120RT (rayé tracté). Outre le changement structurel d’architecture, l’optronique embarquée et la mobilité du véhicule seront profondément adaptées pour cette version.

En effet, il s’agit d’aménager le compartiment arrière pour y faire entrer le système d’arme, les servants du mortier, ainsi que le stock d’obus nécessaire à la mission. Des trappes de toit permettront d’ouvrir et de refermer le haut du véhicule en fonction de la situation du groupe de combat.

Mortier rayé embarqué dans la soute d’un VAB 6X6

Enfin, comme pour les autres versions du VBMR GRIFFON, l’offre du groupement momentané d’entreprises (GME) prévoit un volet de soutien et de gestion de configuration.

Après la qualification de cette variante MEPAC, les premiers véhicules seront livrés à la DGA d’ici la fin de l’année 2023 et les réceptions s’étendront jusqu’en 2027.

Print Friendly, PDF & Email
Previous HISTOIRE : Chronique culturelle du 23 janvier
Next HISTOIRE : Chronique culturelle du 26 janvier

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.