dimanche 26 mai 2024

Souvenir qui passe… (ou le retour à Diên Biên Phu)

Le 70e anniversaire de la bataille de Diên Biên Phu a été commémoré au Vietnam. Pour la première fois, des responsables politiques français, en l’occurrence le ministre des Armées et la secrétaire d’état aux anciens combattants, assistaient à la cérémonie nationale de commémoration de la bataille de Diên Biên Phu. Cette invitation du gouvernement vietnamien est une nouvelle étape dans les relations bilatérales entretenues depuis la fin du conflit, marquées par un partenariat stratégique depuis 2013.

Des anciens combattants étaient aussi présents. Philippe, un de nos camarades membre de l’Union nationale des Combattants, nous a fait part de son ressenti et, avec son autorisation, je publie son témoignage.

Souvenir qui passe…

Cette vieille chanson de troupe nous lancine, mes camarades et moi, lors de notre périple lors du chemin de mémoire de nos anciens.

De TUYEN QUANG à DIÊN BIÊN PHU en passant par CAO BANG, la RC 4, LAO CAI, TA SAN, SAPA, NINH BINH… Les tambours de bronze résonnent dans notre tête…

Nous suivons à partir de LAO CAI le chemin du sous-lieutenant TORRES de la 317e section, dans sa descente vers DIEN BIEN PHU… Tout comme lui, nous sommes accueillis dans tous les villages de montagnards THAI Noirs, NUNG, DAO Rouges, HMONG à pompons avec les mêmes sourires, la même douceur et gentillesse teintée de curiosité. Ils n’ont pas vu de « FLAP » sobriquet affectueux donné aux Européens depuis longtemps !

Objectif : DIEN BIEN PHU… Que va-t-il nous arriver pour ce 70ème anniversaire ?

Arrivé le 6 mai 2024 à DIÊN BIÊN PHU, l’on sent une frénésie de préparatifs pour réunir les 15 000 hommes qui vont défiler à la gloire de l’oncle Ho et du Général GIAP …et nous là-dedans ?

Arrivé à l’hôtel, nous allons directement accueillir le ministre des Armées, M. LE CORNU, et Mme MIRALLES, secrétaire d’état aux anciens combattants et à la mémoire, un échange chaleureux et constructif s’opère pour préparer la journée de demain du 7 mai 2024.

Retour à l’hôtel et là, surprise !

Le premier ministre vietnamien est dans notre hôtel, sous l’œil inquiet de son service de sécurité…Nous sommes les seuls Français et occidentaux présents.

Clou de cette présence, l’épouse du Premier ministre vietnamien traverse le Hall et vient vers nous, nous salue pour s’enquérir de qui nous sommes, sous le regard de plus en plus inquiet de sa sécurité…La glace est rapidement rompue, et elle vient nous raconter son bonheur d’échanger avec nous dans un français en partie oublié mais surtout en souvenir d’avoir fait ses études Paris Bd Suchet à l’ECE. Alors une larme coule sur sa joue…Nostalgie, souvenirs heureux ? Ses accompagnatrices nous offrent des fleurs pour nous remercier, mais de quoi ?

Il fait chaud et humide. C’est la saison de la mousson, 32° C. Nous décidons néanmoins de faire le chemin de 3 km à pied pour nous fondre dans la foule et sentir la ferveur……à quelle sauce allons-nous être « mangé » ?

Notre plongeon est une page, que dis-je un livre de partage et d’humanité…

Tous nous arrêtent pour nous saluer, enfants, femmes, anciens et militaires, pour prendre des photos avec nous, dans tous les costumes possibles et imaginables. Des centaines de ces photos et films circulent sur les réseaux sociaux vietnamien. Nous sommes les seuls FLAP présents… Quel bonheur partagé que de ressentir ce sentiment de bienvenue, ces sourires accueillants, les poignées de main chaleureuses, une réconciliation qui nous fait penser à une humanité heureuse et fraternelle…

Pour l’anecdote, la sécurité est omniprésente, et j’aperçois caché à un angle de rue un peloton de Viet Kanh, l’équivalent de nos gardes mobiles ! Gendarme, je traverse pour les saluer, le chef de section les fait mettre au garde-à-vous… Je les salue militairement… Et là, ils m’applaudissent… Incroyable… Je n’en reviens toujours pas !

Après ces pérégrinations, nous poursuivons par le pont 405, le bunker du général de Castries, Eliane 2 avec toujours cet accueil bienveillant des Vietnamiens, pourtant nous ne sommes pas les héros du jour…

Enfin nous arrivons pour la mise en place de la cérémonie à la Stèle en mémoire des combattants de DBP… Nous avons apporté notre drapeau. Quelques ex-légionnaires « grenouillant » dans les guérillas locales viennent nous voir avant l’arrivée de la délégation officielle Française car ces « mercenaires » sont personae non grata !

M. le ministre des Armées et Mme Patricia MIRALLES viennent nous saluer et partager ce moment solennel en présence des derniers anciens combattants vivants…

Que d’émotions vives devant ce mausolée, en communion avec nos anciens dont le sacrifice, la souffrance, la mort sont notre histoire autour de notre drapeau.

Nos vieux soldats présents nous ont offert leurs souvenirs, leurs parcours, leurs douleurs, leur fierté et leurs joies d’avoir servi et aimé ce pays jusqu’au sacrifice ultime, et ce encore une fois, en toute humanité et tendresse pour cette population autant disparate que riche de traditions séculaires.

Que dire d’autre de ces quelques jours… Nous nous sommes sentis en parfaite harmonie avec ce pays, ses habitants qui restent dans notre cœur, nous sommes chacun d’entre nous, maintenant, acquis au mal jaune de LARTÉGUY.

Enfin, les Vietnamiens, en nous donnant cette leçon d’humanité, de fraternité et d’amour, ont rallumé la flamme qui brûle au fond de tous et ce, pour que jamais cette page de notre histoire commune soit un moment inextinguible gravé dans notre mémoire humaine collective.

* * *

Pour revenir à l’actualité et aux guerres d’aujourd’hui, nous nous retrouverons comme d’habitude le mercredi et le vendredi de 12 h 00 à 13 h 30 puis de 15 h 00 à 16 h 45, le jeudi de 15 h 00 à 16 h 00 puis de 16 h 45 à 18 h 00 pour le Grand Dossier, le samedi de 12 h 00 à 15 h 00 puis de 16 h 45 à 18 h 00 pour Le Grand Dossier, bien sûr sous réserve que les impondérables de l’actualité ne bousculent pas ce bel emploi du temps.

À toutes fins utiles ci-joint les liens de mes dernières interventions sur LCI ce vendredi 10 mai et ce samedi 11 mai concernant les combats en cours en Ukraine mais aussi le nucléaire tactique.

Général (2S) François CHAUVANCY
Général (2S) François CHAUVANCY
Saint-cyrien, breveté de l’École de guerre, docteur en sciences de l’information et de la communication (CELSA), titulaire d’un troisième cycle en relations internationales de la faculté de droit de Sceaux, le général (2S) François CHAUVANCY a servi dans l’armée de Terre au sein des unités blindées des troupes de marine. Il a quitté le service actif en 2014. Consultant géopolitique sur LCI depuis mars 2022 notamment sur l'Ukraine et sur la guerre à Gaza (octobre 2023), il est expert sur les questions de doctrine ayant trait à l’emploi des forces, les fonctions ayant trait à la formation des armées étrangères, la contre-insurrection et les opérations sur l’information. A ce titre, il a été responsable national de la France auprès de l’OTAN dans les groupes de travail sur la communication stratégique, les opérations sur l’information et les opérations psychologiques de 2005 à 2012. Depuis juillet 2023, il est rédacteur en chef de la revue trimestrielle Défense de l'Union des associations des auditeurs de l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN). Il a servi au Kosovo, en Albanie, en ex-Yougoslavie, au Kosovo, aux Émirats arabes unis, au Liban et à plusieurs reprises en République de Côte d’Ivoire où, sous l’uniforme ivoirien, il a notamment formé pendant deux ans dans ce cadre une partie des officiers de l’Afrique de l’ouest francophone. Il est chargé de cours sur les questions de défense et sur la stratégie d’influence et de propagande dans plusieurs universités. Il est l’auteur depuis 1988 de nombreux articles sur l’influence, la politique de défense, la stratégie, le militaire et la société civile. Coauteur ou auteur de différents ouvrages de stratégie et géopolitique., son dernier ouvrage traduit en anglais et en arabe a été publié en septembre 2018 sous le titre : « Blocus du Qatar : l’offensive manquée. Guerre de l’information, jeux d'influence, affrontement économique ». Il a reçu le Prix 2010 de la fondation Maréchal Leclerc pour l’ensemble des articles réalisés à cette époque. Il est consultant régulier depuis 2016 sur les questions militaires au Moyen-Orient auprès de Radio Méditerranée Internationale. Animateur du blog « Défense et Sécurité » sur le site du Monde à compter d'août 2011, il a rejoint en mai 2019 l’équipe de Theatrum Belli.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI a fêté ses 18 ans d’existence en mars dernier. 

Afin de mieux vous connaître et pour mieux vous informer, nous lançons une enquête anonyme.

Nous vous remercions de votre aimable participation.

Nous espérons atteindre un échantillon significatif de 1 000 réponses.

Stéphane GAUDIN

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB