13 septembre 490 (avant Jésus Christ) : bataille de Marathon (Grèce). Le roi perse Darius 1er pour punir les cités grecques d’avoir soutenu la révolte qui gronde dans son empire, dépêche sa flotte en Grèce et fait débarquer entre 25 000 et 50 000 hommes face à la plaine de Marathon (à 42 km d’Athènes). …

Le terme guérilla est entré aujourd’hui dans le langage commun en plusieurs langues : guerrilla warfare en anglais, guerriglia en italien, Guerrillakrieg ou simplement Guerrilla en allemand, guerrilha en portugais, langue qui toutefois emploie aussi le terme guerra subversiva (2). La signification attribuée au mot est – par convention – désormais reconnue et acceptée partout. …

Avec l’historien militaire Hervé Drévillon, auteur de L’individu et la Guerre – Du chevalier Bayard au Soldat inconnu, éditions Belin, 2013, 312 pages, 25 €.

1811. La Russie et la France sont alliées, mais Napoléon reproche au tsar Alexandre Ier sa politique commerciale favorable aux Anglais. Voulant à terme affaiblir ses ennemis jurés d’outre-Manche, Napoléon prépare une guerre punitive contre la Russie, qu’il espère ramener à la raison en deux mois. Juin 1812 : la plus grande armée jamais vue …

16 décembre 1690 : création des compagnies franches de la Marine.  Par ordonnance, 82 compagnies franches sont créées. Représentant 8200 hommes, elles constituent une première infanterie de Marine dont les missions sont celles des fantassins, artilleurs de marine et hommes de bord. Source de l’illustration : http://www.troupesdemarine.org/traditions/uniforme/pgs/un000017.htm 16 décembre 1793 : assaut final sur Toulon. Au terme d’un …

Oleg Sokolov sera l’invité de Radio Courtoisie demain à midi pour une émission passionnante sur le thème « Napoléon et la Russie : Deux empire et l’Europe ». Pour les lecteurs de TB  qui ne pourront pas suivre l’émission en direct, nous diffuserons par la suite le podcast. Oleg Sokolov entame d’abord des études scientifiques avant de …

Au printemps 1869 les lecteurs du journal parisien Le Temps découvraient sous le modeste titre Le général Jomini : étude ce qui allait devenir la dernière œuvre éditée du vivant de Charles Augustin Sainte-Beuve (1). En dehors de ses essais littéraires et critiques, l’académicien s’était fait connaître d’un large public en publiant dans les colonnes de …