samedi 20 juillet 2024

THALES quadruple sa production d’obus de 120 mm rayés sur son site de La Ferté-Saint-Aubin

Thales se voit renouveler la confiance de l’Armée de Terre et renforce ses capacités de production pour répondre aux besoins capacitaires des forces. ​

Moins de deux ans après la notification du marché portant sur la production avec une tranche ferme de 3 000 munitions de 120 mm éclairante, le SIMu (Service Interarmées des Munitions) a signé une commande portant sur la fourniture par Thales plusieurs dizaines de milliers de munitions de 120 mm complétant la commande de 15 000 munitions signée en 2023. Ce nouveau contrat comprend un tiers de munitions d’exercice et deux tiers de munitions explosives, afin de doter les mortiers de 120 mm rayé tracté et, à terme, le système MEPAC (Mortier Embarqué Pour l’Appui au Contact) intégré à la chaîne d’automatisation des tirs et des liaisons de l’Artillerie sol-sol (ATLAS). ​

Thales accompagnera les forces armées avec une assistance technique, de l’aide à l’intégration sur les véhicules porte-mortiers et la maintenance des mortiers et munitions.

Le site de La Ferté-Saint-Aubin, au sud d’Orléans, va accroitre considérablement les cadences de production qui vont passer d’une production annuelle globale de 20 000 munitions en 2023 à plus de 80 000 munitions par an d’ici 2026.

Les livraisons de 120 mm liées à ces contrats s’échelonneront de 2024 à 2029, avec une première livraison prévue au dernier trimestre 2024.

Au-delà du site de La Ferté-Saint-Aubin (Loiret), cette commande de munitions mobilisera les PME et PMI de la Base Industrielle et Technologique de Défense partenaires de Thales, en particulier celles fournissant les corps usinés et les pièces mécaniques.

Les munitions rayées de 120 mm produites par Thales sont les seules à offrir des performances létales équivalentes aux munitions de 155 mm. ​Sa capacité d’emport de 4,2 kg d’explosif est le double d’une munition de 120 mm « lisse ». De plus, sa précision est 3 fois meilleure qu’une munition lisse grâce à la gyrostabilisation sur sa trajectoire engendrée par les rayures de la munition et le fait que la queue porte-charge (QPC) est éjectée automatiquement du tube après la sortie du projectile. Les munitions lisses conservent leur QPC.

« Nous sommes honorés de la confiance renouvelée des forces terrestres françaises. Cette commande de munitions de 120 mm s’inscrit dans la droite ligne du renforcement capacitaire et nous mettons tout en œuvre pour accompagner ce besoin en alliant production et performance. » déclare Hervé Dammann, Directeur général adjoint, Systèmes Terrestres et Aériens. ​

Servant de mortier 120 RT du 93e RAM. Crédit : Stéphane Gaudin.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB