mardi 27 février 2024

Thales va fournir le système de gestion de combat et une suite de capteurs pour équiper les frégates polonaises MIECZNIK

Thales va équiper les frégates MIECZNIK de la Marine polonaise avec le système de gestion de combat TACTICOS, des sonars, des capteurs IR et des systèmes radars. Ces navires pourront ainsi bénéficier de capacités multiples de détection, d’identification, de commandement et de conduite, et de prise de décision. La première frégate doit entrer en service en 2029 dans le cadre d’un programme stratégique comportant un accord de coopération entre Thales et le consortium PGZ-MIECZNIK, sous l’égide de Polska Grupa Zbrojeniowa (PGZ).

Destinées à remplir un large éventail de missions, avec notamment la sécurisation des voies de communication maritimes et des infrastructures critiques, les frégates multirôle de la classe MIECZNIK permettront d’accroître de manière significative les capacités de la Marine polonaise et constitueront une contribution importante de la Pologne au sein de l’Alliance atlantique. Ces bâtiments seront équipés d’un ensemble de capteurs développés par Thales et intégrés à leur système de combat.

Le système TACTICOS sera l’élément central de commandement et de prise de décision du système de combat des frégates polonaises. Ses fonctions et ses performances, qui permettent d’étayer le contrôle des capteurs, la compilation des images, l’évaluation de la situation, l’appui des actions mises en œuvre et la conduite des systèmes d’armes, revêtent donc une importance déterminante pour l’efficacité opérationnelle d’un navire de guerre.

Les frégates polonaises MIECZNIK pourront s’appuyer sur une suite complète de sonars conçus par Thales, comprenant le sonar de coque BlueHunter et le sonar remorqué Captas-2. Elles bénéficieront ainsi de nouvelles capacités d’évaluation de la situation sous-marine, basées sur de multiples capteurs.

Thales fournira également deux radars complémentaires, le SM400 Block 2 et le NS50. Le SM400 est un radar multifonction en bande S permettant d’assurer simultanément la surveillance aérienne et de surface à longue portée, en offrant des fonctions de contrôle des hélicoptères et de contrôle des armes, jusqu’à une distance de 400 km. Le radar NS50, conjointement à l’interrogateur IFF TSA 6000, assure une couche de protection supplémentaire, avec des capacités supérieures de détection, de poursuite et de classification des menaces aériennes et de surface. Les frégates seront également équipées du système IRST ARTEMIS, qui offre un champ de vision à 360° pour la recherche et la poursuite, et du radar de conduite de tir STIR 1.2 EO Mk2

Avec le soutien du gouvernement britannique, et en collaboration avec Babcock et MBDA, Thales mettra à profit les enseignements acquis à l’occasion du programme Type 31 de la Royal Navy pour réduire les risques et faciliter la procédure d’agrément du nouveau navire. Thales contribuera également à consolider l’industrie de défense polonaise en collaborant avec le consortium PGZ-MIECZNIK et d’autres acteurs industriels polonais.  

« Ce contrat pose les bases nécessaires pour mener à bien une entreprise conjointe dont la valeur repose sur la collaboration qui demeure l’aspect clé de tout partenariat stratégique. Les capteurs et effecteurs concernés par ce contrat seront donc intégrés indépendamment par PGZ dans le système CMS TACTICOS, grâce aux transfert de compétences assuré par Thales », a expliqué Cezary Cierzan, directeur du département Technologies Maritimes, PGZ.

« La Pologne est l’un de nos plus proches alliés et nous continuons à renforcer notre partenariat avec elle pour contribuer à la sécurité en Europe. Ces nouvelles frégates, équipées avec le soutien de quelques-uns des industriels britanniques les plus performants, constitueront donc un apport formidable pour la flotte nationale polonaise, et renforceront parallèlement les capacités de l’OTAN », a expliqué James Cartlidge, ministre britannique des marchés publics de la Défense.

« C’est un succès considérable pour Thales, obtenu avec le soutien du gouvernement britannique. Nous allons poursuivre nos relations historiques avec la Pologne, dont bénéficieront pleinement nos deux nations », s’est félicité Alex Cresswell, PDG de Thales au Royaume-Uni.

« Nos relations avec la Marine polonaise remontent à plusieurs années et nous sommes fiers d’avoir été choisis pour ce programme majeur, après deux années consacrées au développement de cette solution aux côtés de PGZ. Nous sommes donc impatients de voir l’intégration des technologies et de l’ingénierie de Thales à bord de ces navires, et de travailler avec l’industrie polonaise pour soutenir leur Marine nationale », a pour sa part déclaré Dirk Jan de Bruijn, directeur de l’activité Above Water Systems, Thales.

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI ÉDITIONS

Theatrum Belli vous propose de vous plonger dans les combats acharnés de la bataille de Dixmude  (7 octobre - 10 novembre 1914) qui fut un haut fait d’armes des fusiliers marins français commandés par l’amiral Ronarc’h.

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB