Vient de sortir en poche : La guerre du Viêt Nam, de John Prados


Prados

Le Viêt Nam commémore aujourd’hui les 40 ans de la chute de Saïgon.

——————–

Si les écrits ayant pour objet la guerre d’Indochine sont abondants, les ouvrages de référence relatifs à la guerre américaine du Viêt-nam se révèlent plutôt rares dans l’historiographie française. La récente parution du livre de John Prados, La guerre du Viêt Nam, vient combler cette lacune.

Cette publication, qui aurait pu aussi bien s’appeler Histoire politique de la guerre du Viêt Nam tant elle se focalise sur une approche analytique des événements politiques au détriment de l’étude des opérations militaires, revisite la genèse et le déroulement du conflit avec un regard neuf. L’un des intérêts majeurs de l’ouvrage, qui propose une vision sans concession de la politique américaine en Extrême-Orient, est qu’il dissèque les rouages de l’administration américaine et les processus décisionnels existant au sein de cette administration.

Le rôle des « conseillers », notamment, rend intelligible les mécanismes qui conduisent au choix de la guerre. S’appuyant sur de nombreuses sources inédites, dont des documents appartenant à l’ancien président Dwight Eisenhower, l’auteur peut définitivement faire justice de certains mensonges construits pendant et après la guerre pour justifier l’intervention américaine. De même, John Prados met en relief toutes les illusions dont se sont nourris les responsables politiques et militaires américains entre 1955 et 1975 quant aux stratégies à mener au Viêt-nam, et en premier lieu celle de la « vietnamisation du conflit ».

Enfin, le livre se clôt sur une très intéressante « Notice bibliographique » qui présente et critique les documents essentiels qui ont servi à sa rédaction, notice qui constitue un excellent document de travail pour le chercheur.

Ivan CADEAU / RHA 269

Editions Perrin, Collection Tempus, 1080 pages, 16 €

L’auteur : Directeur de recherche au National Security Archive de l’université George Washington, John Prados est unanimement reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes de l’histoire diplomatique et militaire américaine. Auteur d’une quinzaine de livres, dont trois figurent sur les listes du prix Pulitzer, La Guerre du Viêt Nam est son deuxième ouvrage à paraître en français, après Les Guerres secrètes de la CIA.

Previous Réussite du premier tir guidé d’un missile METEOR à partir du Rafale
Next A LIRE : La guerre d'Indochine vue par la CIA

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.