lundi 6 décembre 2021

Chronique navale du 15 octobre

15 octobre 1816 : Naissance de Henri Dupuy de Lôme, ingénieur militaire du génie maritime et homme politique français 

Il est l’auteur de nombreuses inventions dans le domaine de la construction navale, on lui doit notamment :

  • le premier navire de ligne à vapeur au monde, le Napoléon, lancé en 1850.
Le Napoléon (1850), premier navire de ligne à vapeur au monde.
  • le développement du procédé de la cuirasse avec la “Gloire”, premier vaisseau cuirassé d’Occident (1852).
  • la conception, avec son ami Gustave Zédé, du premier sous-marin véritablement opérationnel, le Gymnote, lancé en 1888, soit trois ans après sa mort.
  • Lorsque l’on songea à monter des canons de marine sur wagons, c’est Dupuy de Lôme qui en dessina les plans : le premier train blindé était né.
  • Durant la guerre de 1870, le gouvernement de la Défense nationale lui confie, la mise au point d’un aérostat dirigeable mu par une hélice et par l’effort de huit marins, se relayant par équipe de 4 toutes les demi-heures, dans la nacelle. Le vol d’essai est un succès. Les données et paramètres de la construction de l’aérostat, puis ceux du vol d’essai, vont être extraits et faire l’objet d’une parution scientifique. Gaston Tissandier relate et surtout relativise l’événement en le comparant à celui d’Henri Giffard dans L’Illustration de cette même année. Les frères Tissandier, Albert et Gaston, mettront au point un dirigeable à moteur électrique ; mais c’est le Dirigeable La France qui va accomplir la première mondiale en 1884, d’un vol en circuit fermé, avec Arthur Krebs et Charles Renard.
Gravure montrant l’envol de l’aérostat dirigeable de Henri Dupuy de Lôme depuis le cirque des artilleurs de Vincennes, le 2 février 1872.

Dupuy de Lôme est appelé en 1857 à la direction des constructions navales et du matériel au ministère de la Marine. En 1861, il est nommé conseiller d’État hors section et est chargé de défendre devant les Chambres le budget de la marine. Il est élu membre de l’Académie des sciences en 1866. Il est député du Morbihan de 1869 à 1870 et sénateur inamovible de 1877 à 1885.

Le , Dupuy de Lôme prend sa retraite de la fonction publique et, appelé par son ami Armand Béhic, il entre au conseil d’administration des Messageries Impériales comme vice-président. Durant 16 ans, il prend la direction de deux importantes compagnies ; Les Messageries maritimes et les Forges et chantiers de la Méditerranée. Il rend d’éminents services tant à la Marine marchande qu’à la Marine de guerre, par le biais des chantiers navals de La Ciotat et de La Seyne-sur-Mer.

Dupuy de Lôme meurt à Paris, le 1er février 1885. Ses obsèques n’eurent lieu à Toulon que le . Plus de 2 000 personnes y assistaient, dont tous les ingénieurs du génie maritime.


Aujourd’hui son nom a été donné au Bâtiment d’expérimentation et de mesures, mis à l’eau en 2004. Il a été mis à la disposition de la direction du renseignement militaire (DRM) et armé par la Marine nationale en octobre 2005. La Marine nationale a armé et mis en œuvre le nouveau MINREM (moyen interarmées naval de recherche électromagnétique) en octobre 2005, pour une admission au 1er juillet 2006. Étudié et optimisé dans le but de répondre aux besoins du renseignement à partir de la mer, le Dupuy-de-Lôme est mis à la disposition de la direction du renseignement militaire (DRM), qui définit ses missions et exploite sa production aux profits des différentes armées. Le Dupuy-de-Lôme est affecté à Brest le 1er juillet 2006.

Crédit : Marine nationale
  • Source : WIKIPEDIA
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BOUTIQUE TB

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB