lundi 27 mai 2024

Cor de postillon, céleustique, chansons et musique

La transmission de l’information a toujours été un enjeu vital, pour le pouvoir comme pour la sécurité des populations. Sur les côtes, les phares signalent les ports et les récifs, les signaux sont visuels. Dans les terres, c’est le son qui est utilisé.

Dans les armées, elles transmettent les ordres permettant de conduire des grandes masses de soldats. Les signaux sonores peuvent transmettre, rapidement et économiquement, des informations à distance. Il donc aussi uune céleustique civile. Ces signalisations existent depuis la nuit des temps, indispensables pour maintenir la cohésion des communautés. Elles servent à avertir des événements heureux ou malheureux, et alerter en cas de danger. Les instruments sont simples, généralement limités à une seule note, et particulièrement sonores. Les cloches des villages et des bourgs ont exercé ce rôle pendant des siècles, mais sont réservées à un usage sédentaire. Pour les signaux utilisés lors des déplacements, les chasseurs utilisaient depuis longtemps la trompe. Quand il a fallu mettre en place des services de transmissions de courriers pour transmettre des informations importantes à distance, les cavaliers avertissaient de leur passage avec ces instruments, faisant dégager les routes et préparer les chevaux de remonte. Les postillons des malles de postes ont ensuite adopté l’instrument qui est ainsi devenu le symbole de plusieurs services postaux européens, montrant la place qu’il avait acquise dans les sociétés. 

Alice Julien-Laferrière, directrice de l’Ensemble Artifices, consacre un album CD au cor de postillon à travers les compositions de quelques grands musiciens du XVIIIe siècle. Malgré un emploi généralisé jusqu’à l’avènement du chemin de fer au XIXe siècle, il ne restait plus d’instrument en état au point a fallu recourir à un facteur d’instrument pour en refabriquer un exemplaire. Pour la première fois, un cor de postillon est enregistré et peut être entendu.

Les enregistrements sont présentés dans un luxueux et abondant livret-disque, composé des cartes, partitions, estampes, cartes postales et autres documents qui redonnent sa place éminente à cet instrument de signalisation, avant d’être musical. Un voyage musical original sur les routes du XVIIIe.

Sonne, sonne cor de postillon, Ensemble Artifices, coffret CD, Seulétoile, 2022, 18 €.

EN VENTE ICI

Thierry BOUZARD
Thierry BOUZARD
Docteur en Histoire, spécialiste reconnu des musiques et des chants militaires. Il a publié plusieurs ouvrages et recueils de chants. Il a également participé à la réalisation de nombreux CD.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI a fêté ses 18 ans d’existence en mars dernier. 

Afin de mieux vous connaître et pour mieux vous informer, nous lançons une enquête anonyme.

Nous vous remercions de votre aimable participation.

Nous espérons atteindre un échantillon significatif de 1 000 réponses.

Stéphane GAUDIN

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB