vendredi 19 août 2022

La guerre selon Clausewitz, par Martin MOTTE

Peu de penseurs de la guerre ont été aussi admirés et aussi attaqués que Clausewitz. Référence indépassable pour les uns, il est pour les autres le lointain responsable des guerres totales du XXe siècle, pour d’autres encore un auteur typique du système westphalien, donc anachronique à l’heure des nouvelles conflictualités. René Girard y a vu pour sa part le prophète angoissé d’une poussée de violence apocalyptique dont les horreurs du XXe siècle n’ont été qu’une pâle préfiguration, et dont l’hyper-terrorisme précise aujourd’hui les contours. Seule certitude : Clausewitz continue à nourrir le débat stratégique. Comment ? Pourquoi ?

Martin Motte

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB