mardi 29 novembre 2022

Le patrimoine chanté de la « Jeanpierre » (ESMIA 1959-1961)

Les enregistrements de chants réalisés par les promotions sont des témoignages sur les répertoires de leur époque. Concernant un répertoire de chant de métier vivant comme le chant militaire, il ne s’agit pas forcément des chants effectivement chantés, comme on pourra le constater. La sélection reflète néanmoins son époque et à ce titre ces documents sont précieux. Ils appartiennent au patrimoine de l’armée et plus largement au patrimoine oral national.

En 1960, la Promotion LTN-COL Jeanpierre avait réalisé un enregistrement gravé sur 25 cm (matrice 10X61M16-17). Jamais commercialisé, ce disque ne figure pas dans les archives militaires puisqu’il est inconnu aux Écoles de Coëtquidan et au SHD. Il ne l’est pas non plus au dépôt légal de la BnF. C’est dire si ce document est rare.

Les anciens de la promotion ont fait réaliser la numérisation de leur enregistrement, maintenant disponible pour les connaisseurs. Comme ceux réalisé par les autres promotions, il témoigne de l’image chantée que voulait laisser la Jeanpierre.

Le livret reproduit le dessin original de Jean Cocteau dédicacé à la promotion Garigliano (1949-1951) qui figurait sur l’affiche de son Triomphe. Sa pertinente citation : « sans le cérémonial tout meurt » est plus que jamais d’actualité.

La promotion Lieutenant-Colonel Jeanpierre est une des dernières promotions recrutées dans la perspective de la guerre d’Algérie. Ainsi s’explique son effectif très important : 484 officiers, auxquels il faut ajouter, à Coëtquidan, une trentaine d’étrangers, Laotiens, Marocains, Tunisiens et quelques représentants de pays de l’Afrique Noire.

C’est aussi, la première promotion depuis 1939 à n’avoir pas eu à rejoindre, à sa sortie des écoles d’application, un territoire où la France était militairement engagée.

N’ayant pas eu l’expérience du combat, la promotion a vécu au rythme des mutations, des commandements, des examens et des diplômes.

Autre fait bien plus notable, elle est la dernière promotion dans laquelle les deux sources de recrutement École Spéciale Militaire et École Militaire Interarmes ont été confondues pour porter le même casoar au sein d’une promotion au nom unique. Il s’agissait des 312 élèves issus des corniches civiles et militaires en 1959, et des 172 officiers et sous-officiers ayant passé le concours de Strasbourg en 1960. On sait que la distinction entre les deux écoles pour les promotions suivantes sera vécue comme un traumatisme et donnera naissance au chant La Prière, avec le texte de l’aspirant André Zirnheld sur l’air de la Marche consulaire.


Titres :

  • Where you there 
  • Jacob’s ladder
  • Rock my soul
  • Belle qui tient ma vie
  • L’Enfant au tambour (extrait)
  • Le Pékin de bahut
  • La Madelon

Pour commander ce CD :

  • Prix unitaire (port compris) : 15 € TTC
  • Chèque libellé à “Promotion LCL Jeanpierre”.
  • Adresser à : Col (ER) Philipe COEFFET / 11 F rue des Galoubies – 63400 CHAMALIERES
Le colonel Jeanpierre est tombé le 29 mai 1958 dans la région de Guelma (Algérie). Blessé deux fois, titulaire de neuf citations dont six à l’ordre de l’armée, il était grand officier de la Légion d’honneur.

 

Thierry BOUZARD
Thierry BOUZARD
Spécialiste reconnu de la musique et du chant militaires. Il a publié plusieurs ouvrages et recueils de chants. Il a également participé à la réalisation de nombreux CD.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB