Mali : Une trentaine de djihadistes abattus par la force Barkhane


Après avoir abattu le 10 novembre, dans la région de Ménaka au Mali, Bah ag Moussa, chef militaire du Rassemblement pour la victoire de l’Islam et des musulmans (RVIM), groupe affilié à Al-Qaïda, et l’un des principaux adjoints de son chef Iyad Ag Ghali, la force Barkhane a éliminé une trentaine de djihadistes.

Le jeudi 12 novembre, les aéronefs de l’opération Barkhane ont observé un regroupement d’individus à proximité du village de Niaki (180 km à l’Est de Mopti). Dans la soirée, après des opérations de vérification permettant de catégoriser ces individus comme des islamistes terroristes.

Quatre Mirage 2000D ont décollé de Niamey. Parallèlement, le groupe tactique désert Aérocombat (GTD-A) a dépêché une patrouille de 4 hélicoptères de combat Tigre et de 3 hélicoptères Caïman avec à leur bord un group de commandos de montagne (GCM).

Les Mirages ont largué des bombes sur le campement djihadiste tandis que les commandos réalisaient leur infiltration. Appuyés par les moyens aériens ainsi que le module mixte aéromobile, les commandos ont procédé au contrôle de zone.

Plusieurs dizaines de djihadistes ont été éliminés, des motos et de l’armement ont été saisis ou détruits.

Il y a une quinzaine de jours, une centaine de djihadistes avaient été éliminés par la force Barkhane et les forces spéciales de la force Sabre.

Crédit : EMA (archives).

 

 

 

 

Print Friendly, PDF & Email
Previous Le ministère des Armées lance le programme du nouveau "missile haut de trame" (MHT) de MBDA qui armera le Tigre
Next HISTOIRE : Chronique culturelle du 14 novembre

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.