Programme VBAE : SOFRAME, filiale du groupe alsacien LOHR, dévoile son projet MOSAIC


SOFRAME filiale du groupe alsacien LOHR, spécialisée dans les véhicules protégés utilisés par les forces armées et les unités de sécurité, a dévoilé son projet MOSAIC.

MOSAIC est une plateforme destinée à répondre aux besoins de véhicules légers de reconnaissance et d’accompagnement des unités de combat.

MOSAIC, dont l’acronyme (Mission Observation Surveillance Acquisition Investigation Combat) reflète la destination polyvalente de ce type de véhicule, est une solution de mobilité protégée dont l’architecture ouverte se prête à de nombreuses déclinaisons. MOSAIC répond notamment aux capacités attendues du futur programme Véhicule Blindé d’Aide à l’Engagement (VBAE) dans trois configurations principales :

  • l’engin d’éclairage et de découverte,
  • l’engin d’agression
  • et enfin l’engin de transport de l’équipe Missile Moyenne Portée (MMP).

Conçu dans une optique de retour aux engagements symétriques de type haute intensité, MOSAIC a fait l’objet de grandes innovations dans le domaine de la protection balistique. L’architecture bio-inspirée de la plateforme met en oeuvre des carneaux de canalisation du souffle des explosions, un principe breveté. La caisse blindée fait appel à des solutions combinant des aciers à très haute dureté (THD) et des matériaux non métalliques à hautes performances qui procurent à l’équipage et aux systèmes sensibles le niveau de protection attendu pour un engin de combat de l’avant.

MOSAIC innove aussi dans le domaine de la haute mobilité. La chaîne de transmission a été dessinée pour pouvoir recevoir sans modification les composants d’une hybridation électrique complète qui donnera au véhicule la capacité de rouler en silence pour des missions de reconnaissance furtive. La machine électrique, une version dérivée et militarisée des technologies maîtrisées par le groupe LOHR dans le domaine des systèmes de transports publics à faible émission de CO2, assure aussi la génération électrique au profit du système d’arme et peut additionner son couple à celui du moteur pour générer une accélération instantanée, gage de survie dans certaines situations de combat. Le mode électrique de propulsion est aussi très facilement pilotable pour des applications de robotique opérationnelle dans lesquelles un engin MOSAIC peut être téléopéré sans équipage.

MOSAIC peut accueillir un équipage de deux à quatre personnels suivant les versions. Cet équipage peut mettre en œuvre différentes combinaisons d’armements de calibres allant de 7,62 à 30 mm, téléopérés ou non. Dans tous les cas, l’architecture réserve une solution pour une posture « buste sorti ». Des volumes sont aménagés pour l’emport de mini-drones, de robots d’investigation et autres systèmes innovants des décennies à venir. MOSAIC pourra intégrer tous les équipements labelisés « Scorpion » communs à tous les véhicules de la gamme éponyme.

En ménageant des architectures mécanique et système très ouvertes, facilitant l’intégration d’équipements spécifiques de ses clients et partenaires, MOSAIC a d’emblée pris en compte le potentiel export du VBAE.

Print Friendly, PDF & Email
Previous HISTOIRE : Chronique culturelle du 5 février
Next HISTOIRE : Chronique culturelle du 6 février

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.