Quand les élites orientales déferlaient sur la Gaule du Nord


Une petite nécropole mérovingienne vient d’être mise à jour à Obernai. Elle contient un très riche mobilier d’origine orientale, des squelettes dont les crânes ont été volontairement déformés. Son invraisemblable tête, en forme de poire, marque, son rang, son champ social. Ainsi, il appartient à l’élite peut être l’aristocratie. Pour autant d’où vient-il, des environs d’Obernai où il vient d’être fraîchement exhumé, ou tout au contraire des confins de l’Eurasie ?

 Avec Eric Boes, anthropologue à l’Inrap et  Iaroslav Lebedynsky, spécialiste des civilisations des steppes, enseignant à l’Inalco auteur de Sur les traces des Alains et Sarmates en Gaule – Du Caucase à la Gaule, IVe-Ve siècle (Harmattan, 2011).

Invité(s) :

  • Eric Boes, anthropologue à l’Inrap
  • Iaroslav Lebedynsky, enseignant à l’Inalco

McBride

Previous La guerre en Afrique, toujours et toujours
Next Norvège : création d’une nouvelle unité de combat spécialisée dans le Nord

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.