vendredi 9 décembre 2022

Quels enjeux prospectifs pour l’armée française ? Un entretien sur openboxtv.fr

Semaine tout à fait intéressante avec cette assemblée générale des Nations unies, cette réunion du Conseil de sécurité de l’ONU qui n’a pas apporté grand chose et les déclarations de V. Poutine sur une mobilisation partielle et l’appel aux réservistes chiffrés entre 300 000 et plus d’un million…

J’avais évoqué cette possibilité la veille sur une mobilisation partielle lors d’un entretien au Figaro (Le Figaro du 20 septembre 2020)  mais aussi dans cette émission enregistrée début septembre et diffusée ce vendredi sur la chaine YouTube d’Alain Juillet traitant des enseignements de ce conflit pour l’armée française.

La question de la mobilisation d’une nation face à un agresseur se pose effectivement dans le monde contemporain. Comment convaincre un citoyen à défendre son pays par les armes ? Je n’évoquerai pas la mobilisation pour soutenir une agression comme c’est le cas pour la Russie. La déclaration de V. Poutine, soutenue par une propagande d’Etat, apporte tous les éléments de réponse : la Russie serait agressée et menacée par l’OTAN et ses armes nucléaires (Cf. Déclaration de V. Poutine sur la mobilisation).

Ma préoccupation serait celle de la volonté de nos concitoyens à défendre leur pays en cas d’agression. Un service militaire en France, même suspendu, pourrait-il être rétabli en cas de menace existentielle pour la nation ? Peut-on se limiter à de simples cours sur la défense au titre de l’instruction civique ? Ne devrait-on pas aller plus loin dans cette sensibilisation, sinon cette préparation à la résilience collective ?

Un seul exemple ? Sauf erreur de ma part, l’Ukraine impose cette préparation à la défense militaire dans le secondaire. Ne doutons pas que cette préparation morale et militaire a contribué à construire cet esprit de résistance contre un agresseur.

François CHAUVANCY
François CHAUVANCY
Saint-cyrien, breveté de l’École de guerre, docteur en sciences de l’information et de la communication (CELSA), titulaire d’un troisième cycle en relations internationales de la faculté de droit de Sceaux, le général (2S) François CHAUVANCY a servi dans l’armée de Terre au sein des unités blindées des troupes de marine. Il a quitté le service actif en 2014. Il est expert des questions de doctrine sur l’emploi des forces, sur les fonctions ayant trait à la formation des armées étrangères, à la contre-insurrection et aux opérations sur l’information. A ce titre, il a été responsable national de la France auprès de l’OTAN dans les groupes de travail sur la communication stratégique, les opérations sur l’information et les opérations psychologiques de 2005 à 2012. Il a servi au Kosovo, en Albanie, en ex-Yougoslavie, au Kosovo, aux Émirats arabes unis, au Liban et à plusieurs reprises en République de Côte d’Ivoire où, sous l’uniforme ivoirien, il a notamment formé pendant deux ans dans ce cadre une partie des officiers de l’Afrique de l’ouest francophone. Il est chargé de cours sur les questions de défense et sur la stratégie d’influence et de propagande dans plusieurs universités. Il est l’auteur depuis 1988 de nombreux articles sur l’influence, la politique de défense, la stratégie, le militaire et la société civile. Coauteur ou auteur de différents ouvrages de stratégie et géopolitique., son dernier ouvrage traduit en anglais et en arabe a été publié en septembre 2018 sous le titre : « Blocus du Qatar : l’offensive manquée. Guerre de l’information, jeux d'influence, affrontement économique ». Il a reçu le Prix 2010 de la fondation Maréchal Leclerc pour l’ensemble des articles réalisés à cette époque. Il est consultant régulier depuis 2016 sur les questions militaires au Moyen-Orient auprès de Radio Méditerranée Internationale. Depuis mars 2022, il est consultant en géopolitique sur LCI notamment sur la guerre en Ukraine. Animateur du blog « Défense et Sécurité » sur le site du Monde depuis août 2011, il a rejoint depuis mai 2019 l’équipe de Theatrum Belli.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB