Thales lance son nouveau radar de surveillance aéroporté ultracompact “AirMaster C”


La capacité des Forces à opérer dans tout type d’environnement et dans toutes les conditions météorologiques se trouve au cœur des missions de détection, d’identification et de surveillance des cibles. Thales s’est appuyé sur l’expérience réussie des radars de la série Master pour proposer un nouveau radar de surveillance ultra compact, doté de capacités de détection de cibles améliorées et adapté à toutes les plateformes aériennes (avions, hélicoptères et drones). Des coûts d’intégration et d’exploitation faibles, une disponibilité et des performances élevées, l’AirMaster C établit une nouvelle norme pour les radars aéroportés.

La nature des conflits est en constante évolution. Des guerres intra-étatiques de l’après-guerre froide aux menaces asymétriques du début du XXIe siècle et, plus récemment, à la résurgence de la concurrence entre grandes puissances, les forces armées du monde entier doivent constamment s’adapter pour faire face à des adversaires divers dans des environnements très variés : haute mer, zones côtières, déserts éloignés et espaces urbains.

Face à cette évolution rapide, Thales développe l’AirMaster C, équipé d’une antenne active 2D programmable rendue ultracompacte grâce à l’utilisation du Silicium-Germanium (SiGe), beaucoup moins gourmand en énergie que d’autres technologies plus largement utilisées pour les radars AESA et permettant au radar d’être auto-refroidissant. Avec un poids de moins de 20 kilos dans une seule unité monobloc, le radar est 30 % moins exigeant en termes de volume, de poids et de puissance (SWaP : Size Weight and Power) que les autres radars de cette gamme.

En complément de cette rupture technologique, d’autres innovations sont déployées. La capacité multi polarisation (similaire à celle d’un appareil photo) permettra de sélectionner automatiquement le réglage optimal du radar offrant une meilleure performance de détection selon la mission. La capacité de détection simultanée du très proche et du lointain (similaire aux yeux) permettra d’accroitre les capacités de surveillance instantanée. De plus, grâce aux modes Navigation 2D et Météo, l’AirMaster C facilitera la navigation dans tous les types d’environnements et de conditions météorologiques.

L’AirMaster C est un radar logiciel intelligent conçu pour réduire la charge de travail de l’équipage. L’autonomie des capteurs, l’auto-apprentissage et la capacité d’analyser et de classer de grands volumes de données, contribueront à accroître les capacités du radar, et permettront par exemple au radar de s’adapter automatiquement aux modes d’utilisation et aux changements de terrain et de domaine. L’AirMaster C s’appuie sur l’innovation et le succès avéré de la série Master.

Notifiées par la Direction générale de l’armement (DGA), des études préparatoires sont réalisés par Thales en collaboration avec Airbus Helicopters pour l’intégration de l‘AirMaster C à bord de l’hélicoptère Guépard. Il s’agit du futur hélicoptère interarmées léger qui devra assurer une grande variété de missions pour les trois armées françaises.

 « Nous sommes fiers de présenter le dernier né de la famille de radars de surveillance aéroportés de Thales, l’AirMaster C, qui répond parfaitement aux exigences opérationnelles actuelles et à venir. Avec ce nouveau produit, Thales souhaite offrir une solution optimisée à un plus grand nombre de plateformes et d’opérateurs, afin qu’ils disposent des plus hauts niveaux de performance requis par les nouveaux enjeux de leurs missions ». Hervé Hamy, Directeur des activités d’Intelligence, Surveillance et Reconnaissance, Thales.

Print Friendly, PDF & Email
Previous HISTOIRE : Chronique culturelle du 16 octobre
Next HISTOIRE : Chronique culturelle du 17 octobre

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.