Des femmes contre l’Etat islamique


La ville de Serekaniye est la dernière grande ville avant la frontière avec l’Etat Islamique (EI). La majorité kurde est déterminée à se battre contre son ennemi mortel, et à l’empêcher de prendre la ville. Les Unités de défense populaires kurdes (YPG) ont été formées après l’échec de l’armée syrienne à éliminer la menace djihadiste. Dans les rangs des combattants, on trouve des jeunes femmes, qui ont décidé de se défendre, elles et leurs familles, et de combattre l’envahisseur. RT va visiter le camp de formation féminin des YPJ afin d’apprendre l’histoire de ces jeunes femmes courageuses et de voir comment elles s’entraînent pour faire face à l’ennemi.

Previous Le Maroc déclare avoir déjoué un attentat
Next "A la vie à la mort" : PONCHARDIER, 7e commando marine

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.