Florence PARLY sera demain en Slovaquie pour commémorer le centenaire de la mort du général franco-slovaque Štefánik


La ministre des Armées, Florence Parly, se rend en Slovaquie le samedi 4 mai 2019à l’occasion des cérémonies de commémoration du centenaire de la mort du général franco-slovaque Milan Ratislav Štefánik.

Astronome émérite, Štefánik effectue des missions diplomatiques au service de la France avant d’être naturalisé français en 1912. Il s’engage dans l’Armée de l’Air en 1915 et sert dans le nord de la France avant d’être blessé. Il joue un rôle essentiel dans la mise sur pied d’escadrilles puis de légions formées de volontaires slovaques et tchèques, qui serviront sur tous les fronts de la Première Guerre mondiale. Elles poseront les bases de l’armée tchécoslovaque en France, officiellement créée par le président Poincaré le 16 décembre 1917, à Darney. Nommé général de brigade par la France, le général Štefánik devient ministre de la guerre en 1918, à la suite de l’indépendance de la Tchécoslovaquie.

Le Sergent Stefanik reçoit la croix de Guerre 14-18 avec palme pour son action au sein de l’Armée de l’Air. France. Crédit : SHD.

100 ans après sa mort le 4 mai 1919 dans un tragique accident d’avion, la France tenait à être présente pour commémorer ce héros national, symbole des relations historiques qui unissent la France, la Slovaquie et la République tchèque. Pour rendre hommage au Général Štefánik, 3 Mirage 2000-5 de la base aérienne 116 de Luxeuil survoleront le mausolée où il repose. Sur sa tombe, le maréchal Foch déclara : « C’était un cœur rare, une âme noble, un esprit extraordinaire qui s’est entièrement dévoué pour notre cause dès que les circonstances l’exigeaient. Il mérite la reconnaissance de l’humanité entière. Sa présence va nous manquer. Son souvenir va vivre dans les cœurs de nous tous ». Ces mots résonneront lors de l’hommage que Florence Parly lui rendra en Slovaquie.

En marge de cette cérémonie, la ministre des Armées s’entretiendra avec le premier ministre slovaque, Peter Pellegrini, et avec ses homologues slovaque, Peter Gajdoš, et tchèque, Lubomir Metnar.

NOTE TB : L’ECPAD avait réalisé un documentaire sur Stefanik en 2009.

 

Print Friendly, PDF & Email
Previous HISTOIRE : Chronique culturelle du 2 mai
Next LA CIBERGUERRA: SUS IMPACTOS Y DESAFÍOS

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.