Grande Guerre : Pour la première fois une pierre gravée au nom d’un soldat allemand à l’ossuaire de Douaumont


fraternisationUne pierre gravée au nom d’un soldat allemand disparu en 1916 à Verdun a été inaugurée dimanche à l’ossuaire de Douaumont (Meuse), une première pour ce haut lieu de mémoire de la Grande Guerre et de la réconciliation franco-allemande.

Les restes de 130.000 soldats inconnus, Français comme Allemands, reposent à l’ossuaire de Douaumont. Cependant jusqu’à présent il n’y avait que des noms de soldats français sur les pierres gravées ornant les murs du cloître de l’ossuaire, long de 137 mètres.

“Il y avait déjà eu quelques demandes par le passé, mais aucune suite n’avait été donnée. Nous avons depuis changé de président (du mémorial) et le conseil d’administration a entériné cette décision”, a expliqué le directeur de l’ossuaire, Olivier Gérard.

Le nom du soldat allemand Peter Frundl a été retenu au hasard, avec celui d’un soldat français également disparu sur le champ de bataille de Verdun en 1916, Victor Manassy.

Leurs deux pierres gravées, situées côte à côte, ont été inaugurées en présence de quelques-uns de leurs descendants, après une messe célébrée dans la chapelle de l’ossuaire.

Print Friendly, PDF & Email
Previous Dossier sur la militarisation de l'espace (en anglais)
Next Sarajevo novembre 1995, durant les négociations de Dayton : Reportage avec le colonel Caille et le 6e RPIMa

No Comment

Leave a reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.