Pour la première fois, un répertoire utilisé par les soldats de l’armée française est mis à la disposition des historiens, des musicologues comme des amateurs de chanson traditionnelle. Car le répertoire utilisé par les parachutistes est bien un authentique répertoire de chants de métier, toujours vivant au XXIe siècle.

Cette publication est le résultat d’une enquête engagée depuis plusieurs années par Thierry Bouzard, docteur en histoire, et Gérard Eiselé, chef du chœur de l’UNP-Centre et professeur de musique. Les partitions sont toutes des transcriptions originales. Leurs sources sont précisées et une discographie permet à l’historien comme au musicologue d’accéder aux documents disponibles. En effet, la chanson de soldat relève des usages et les mélodies sont rarement composées par des musiciens, ainsi sont précisées la note de départ, la vitesse d’exécution et le pied de départ du chant qui est commandé par le temps fort. Ces indications veulent contribuer à une amélioration de la pratique. Pour faciliter l’apprentissage des chants, toutes les mélodies ont été mises en ligne sur un site dédié accessible par des flashcodes. Le lecteur y fera des découvertes.

Les parachutistes chantent, mais personne ne s’était jamais préoccupé jusqu’ici du patrimoine que représente ce répertoire. On trouvera les chants les plus connus mais aussi quelques titres oubliés qui avaient disparu des carnets de chants. Plusieurs sont des rescapés, maintenant définitivement sauvegardés. Ils peuvent ainsi retrouver leur place dans l’histoire de l’arme, comme dans le patrimoine culturel français.

Une présentation générale du répertoire explique son histoire et son fonctionnement dans le cadre militaire. Ce travail est novateur car il montre comment ce répertoire des soldats établit, par ses échanges, un authentique dialogue dans la société, participant ainsi à l’évolution de la chanson traditionnelle, comme à celle de la chanson d’auteur.

Ce Grand Recueil n’est pas un simple carnet de chants comme il en existe déjà pour l’usage de la troupe, mais bien une édition patrimoniale fournissant toutes les partitions. Jamais vraiment étudiés ni collectés, ce recueil apporte une documentation inédite et aussi exhaustive que possible sur les chants utilisés par les parachutistes. Dans la perspective de la chanson traditionnelle, ces chants sont des créations relativement récentes, puisque la première unité parachutiste dans l’armée française remonte à 1937. Depuis, 122 chants ont été recensés avec des créations des années 2000 qui témoignent de l’étonnante vitalité de ce répertoire de tradition orale. Le recueil est complété par la première édition de la Messe parachutiste telle qu’elle a été créée dans la cathédrale des Invalides pour la Saint-Michel 2017. L’ouvrage est préfacé par le général (2S) Caille, président de l’Union nationale des parachutistes. Sans équivalent, c’est un déjà un document de référence.

Le Grand Recueil des chants parachutistes, 122 chants, 224 pages en couleurs, format 24 x 31 cm, édition Diffusia, mai 2018, 35 €.

http://www.chants-parachutistes.fr/pages/recueil-des-chants-parachutistes/