lundi 16 mai 2022

Le Sturmgewehr 44, premier fusil d’assaut

Une des spécificités du StG44 et des fusils d’assaut modernes est l’utilisation de ce qu’on appelle une munition intermédiaire. Et par munition intermédiaire, on entend une munition moins puissante que les cartouches en services dans les fusils de l’époque comme le 30-06 ou le 8 mm Mauser mais avec une efficacité balistique bien supérieure à des munitions de pistolets permettant d’avoir une arme plus facilement maitrisable surtout en tir automatique et capable d’attendre des cibles à plusieurs centaines de mètres.

En 1939, le bureau central pour le développement technique et la production d’armes, de munitions et de matériel de l’armée de terre allemande (HWA Heereswaffenamt) lance un programme pour une « Maschinen Karabiner » MKb aménagée pour la nouvelle cartouche 7.92×33 Kurz. Deux entreprises vont alors proposer leurs prototypes, d’un côté on a l’entreprise Haenel dont le directeur technique est un certain Hugo Schmeisser qui a conçu le MP18 et de l’autre l’entreprise Walther. Haenel proposera le MKb 42 (H) et Walther le MKb 42 (W).

À l’issue de ces tests, on préfèrera la version développée par Haenel grâce à une meilleure fiabilité car la version de Walther utilisait un mécanisme de verrouillage plus complexe. Malgré le manque d’intérêt du Führer, les développements vont se poursuivre pour améliorer l’arme notamment en la modifiant pour qu’elle tire avec une culasse fermée. Et l’arme va devenir le MP43.

Ce MP43 va lui aussi connaitre quelques évolutions avant la fabrication en série et le 4 avril 1944, le MP43 change de nom pour devenir MP44 non pas pour des raisons techniques mais à cause d’un changement dans la politique de nomenclature des armes allemandes. Puis nouveau changement de nom en octobre 1944 le MP44 devient le STG44 et la légende veut que ce soir directement Hitler qui est nommé l’arme ainsi pour des raisons de propagande. En tout c’est plus de 400 000 Sturmgewehr toutes variantes confondues qui ont été produits entre 1943 et 1945.

Maître LUGER
Maître LUGER
J’ai créé la chaîne YouTube "MAÎTRE LUGER" en 2017 pour présenter l’évolution de l’armement léger à travers l’histoire et proposer de la documentation en français. En effet, les armes légères souffrent souvent d’un manque d’information en français ce qui est d’autant plus regrettable que la France est le berceau de l’armement moderne (fusil semi-automatique, poudre sans fumée, balle Minié, etc.). Mon objectif est de mettre en avant la riche histoire de ces inventions et l’ingéniosité des hommes qui les ont conçus. Je travaille en collaboration avec différents acteurs dont des musées, collectionneurs privés et entreprises de l’armement qui me permettent d’avoir accès à ces armes pour les étudier et quelques fois les essayer. J'ai rejoins l'équipe de THEATRUM BELLI en décembre 2021.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB