Pétain, vainqueur de Verdun par Bénédicte Vergez-Chaignon


Ce que l’on sait du maréchal Pétain (1856-1951) se résume souvent à Verdun, sa réputation d’homme à femmes, sa rivalité avec de Gaulle, Vichy, sa condamnation à mort. Voici en revanche une biographie très complète, nourrie d’éléments nouveaux, qui met en perspective la trajectoire lente mais extraordinaire d’une personnalité d’apparence mystérieuse. Pétain l’orphelin fut d’abord un homme sportif, épris d’études et d’enseignement. Août 1914 changea sa destinée : en quatre ans, le colonel à la veille de la retraite devient le chef des armées françaises, tout en menant une vie amoureuse active. Dès lors commence un lien particulier avec les Français, qui durera jusqu’à l’été 1944, parfois même après. A la fois politique, militaire, intellectuel, physique et psychologique, le portrait évolutif auquel aboutit l’auteur est bien différent des images d’Epinal qu’on lui attribue.

Docteur en histoire, spécialiste de la guerre mondiale en France, Bénédicte Vergez-Chaignon a consacré plusieurs livres à Vichy et à la Collaboration, dont Les Vichysto-Résistants, Histoire de l’épuration et Vichy en prison: Les épurés à Fresnes après la Libération. Son dernier ouvrage, Pétain, unanimement salué par la critique et plébiscité par le public, a été récompensé par le Grand Prix de la biographie politique et le Prix de la biographie du Point.

Previous Entretien avec l'historien militaire Frédéric Guelton sur le "Journal" du général Edmond BUAT (1914-1923), créateur de la "Réserve générale d'artillerie" en 1917
Next Les militaires n'ont-ils que le droit de se taire ?

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.