Ce qui constitue le héros (René Quinton)


Crédit : ECPAD/EMA

L’intelligence du non-danger. Conscience exacte des risques courus.

L’amour des situations risquées.

L’amour de l’effort.

La volupté de s’affirmer.

Exécuter ce qu’interdit l’ennemi.

Le besoin de s’estimer.

L’amour de l’inconfort.

Le fait d’être heureux en raison des dangers courus, de la vie dure.

La joie de faire du mal à l’adversaire.

La joie de lui imposer une volonté.

La tête froide qui juge des situations, qui sait ce qui est possible.

L’initiative de l’action.

L’amour et l’entreprise des missions difficiles.

La foi dans la bonne fortune.

Quinton 2

René QUINTON (1866-1925)

Previous La guerre dans la Grèce antique
Next Cosaques : L'origine des "guerriers libres"

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.