HISTOIRE : Chronique culturelle du 10 juillet


10 juillet 1592 : victoire navale de l’amiral coréen Yi Sun-sin à An Golp’o sur la flotte japonaise.

21 atake japonais sont surpris et envoyés par le fond. Parmi ces navires, figure le Nihon-Maru, navire amiral de la flotte japonaise. Ayant sauvé deux fois son pays en mettant ses qualités de courage, de compétence technique, de droiture, de hauteur de vue et de culture raffinée au service d’un patriotisme sans faille, Yi Sun-sin est considéré en Corée comme un héros national.

Craignant une agression japonaise, l’amiral Yi fait réparer et améliorer les 24 navires présents dans l’escadre du sud-ouest. Il fait notamment faire des essais sur l’artillerie. Il entreprend un programme de réparation des fortifications des arsenaux, intensifie l’entraînement et prépare un navire d’un nouveau type, le bateau-tortue (Kòbuk-Sòn) ; 1er cuirassé de haute-mer de l’histoire navale, deux siècles et demi avant la “Gloire”, lancée en 1859 à Toulon.
 


10 juillet 1690 : bataille du cap Béveziers.

En Manche, du côté anglais, Tourville bat Torrington, commandant une flotte anglo-hollandaise durant la guerre de la Ligue d’Augsbourg.


10 juillet 1798 : combat d’El Ramanyel (Egypte).

Débarquée le 1er juillet près d’Alexandrie, l’armée d’Orient s’est mise en marche vers le Caire. L’avant-garde, commandée par le général Desaix est attaquée par un détachement de Mamelouks qui subit de fortes pertes en tentant de percer les carrés d’infanterie français.


10 juillet 1898 : Marchand arrive à Fachoda (actuel Soudan du Sud).

La colonne Marchand parvient sur les bords du Nil où elle entreprend la construction du fort Saint Louis. Parmi les officiers de cette épopée célèbre se trouve le lieutenant Mangin, qui commande l’escorte des tirailleurs. Lorsque le général britannique Kitchener se présente avec son armée à Fachoda le 18 septembre, il découvre que le drapeau français flotte déjà sur une zone qu’il vient revendiquer pour le compte de l’empire britannique via l’Egypte.


10 juillet 1940 : opération Seelöwe (otarie).

Le bombardement de Swansea par la Luftwaffe marque le début de la bataille d’Angleterre. Il a pour objectif la destruction de la Royal Air Force (RAF), prélude indispensable à une opération amphibie sur les côtes anglaises. Malgré des pertes importantes en pilotes, la RAF tient bon mais n’a plus aucune réserve et approche le point de rupture, n’ayant plus le temps nécessaire à la formation de nouveaux pilotes. Les Allemands ne s’en rendent pas compte et le maréchal Göring réoriente sa stratégie contre les villes de Grande-Bretagne, ce qui renforce la volonté de résistance de la population, permet à la RAF de se redresser et donc signe l’échec de cette offensive aérienne sans précédent.


10 juillet 1943 : opération Husky (Sicile).

150 000 soldats anglais et américains débarquent en Sicile, profitant d’une forte tempête qui avait conduit les forces de l’Axe à alléger leur dispositif défensif. Cependant la dispersion totale des troupes aéroportées crée une confusion initiale. A cette occasion sont utilisés les premiers postes “talkie-walkie”.


10 juillet 1985 : sabordage du Rainbow Warrior (Auckland – Nouvelle Zélande).

Une équipe de la DGSE coule le navire de l’organisation Greenpeace et cause la mort d’un photographe présent à bord, qui n’avait pas été détecté.


10 juillet 2007 : le Brésil annonce la relance de son programme nucléaire.

Le président Lula relance notamment le programme de la propulsion navale. Le Brésil prévoit de se doter de 6 sous-marins nucléaires d’attaque d’ici 2047.

Print Friendly, PDF & Email
Previous Rapport du Sénat sur le développement de la radicalisation islamiste et les moyens de la combattre
Next HISTOIRE : Chronique culturelle du 11 juillet

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.