mardi 30 mai 2023

HISTOIRE : Chronique culturelle du 1er avril

1er avril 286 : l’empereur romain Dioclétien élève son général Maximien à la dignité d’Auguste, faisant ainsi de lui un co-empereur et lui donnant le contrôle des régions occidentales de l’Empire.


1er avril 1572 : les « Gueux de la mer » prennent La Brielle, généralisant la rébellion contre l’Empire espagnol pendant la guerre de Quatre-Vingts Ans.

Les gueux de mer (en néerlandais : watergeuzen) sont un groupe de marins des Pays-Bas espagnols, réfugiés à l’étranger durant la répression de la révolte des Gueux par le duc d’Albe et l’armée espagnole, au début de la Guerre de Quatre-Vingts Ans (1568-1648) des Néerlandais contre le roi Philippe II.

Guillaume II de la Marck, seigneur de Lumey, amiral des gueux de mer.

1er avril 1767 : Bougainville remet les Malouines aux Espagnols (actuelles îles Falkland).

Sur ordre de Louis XV, Bougainville cède officiellement les îles Malouines à l’Espagne lors d’une cérémonie à laquelle est convié Philippe Ruis Puenté, futur gouverneur des îles pour le roi d’Espagne. L’acte coûte d’autant plus à Bougainville qu’il avait lui-même créé, dans ces mêmes îles, la première colonie de peuplement en 1764 avec des familles acadiennes.


1er avril 1918 : création de la Royal Air Force.

La RAF est créée par le regroupement des unités d’avions de l’armée de terre (Royal Flying Corps créé en 1912) et de la Navy (Royal Naval Air Service).

royal-air-force-poster


1er avril 1923 : le service militaire passe à 18 mois. 


1er avril 1933 : début de création de l’armée de l’Air française.

Par décret l’armée et les missions sont établies. La loi du 02 juillet 1934 complète cette création en précisant son organisation. C’est d’ailleurs cette dernière date que l’armée de l’Air a retenue officiellement pour ses commémorations officielles. L’aéronautique militaire française existe cependant depuis :

  • 1909 : premiers achats d’avions par le génie et l’artillerie.
  • 1910 : création du service de l’aviation maritime avec une première implantation à Fréjus.
  • 1911 : création du brevet de pilote militaire.
  • 1912 : création des premières escadrilles. 


1er avril 1939 : lancement par Hitler de l’amiral Von Tirpitz, le plus grand cuirassé à flot d’Europe et le plus grand navire de guerre de la Kriegsmarine.

Le tonnage, de 43 000 tonnes à vide de combustible et de munitions, atteignait 56 000 tonnes à pleine charge. Le Tirpitz mesurait 251 mètres de longueur hors-tout pour une largeur de 36 mètres et un tirant d’eau de 11 mètres.

L’armement du bâtiment était composé de huit canons de 380 mm, d’une artillerie secondaire et d’une défense antiaérienne. Les canons de 380 mm étaient appariés en quatre tourelles désignées Anton et Bruno à l’avant, Cæsar et Dora à l’arrière. L’artillerie secondaire comportait douze canons de 150 mm en six tourelles et seize pièces de 105 mm sur affûts doubles auxquelles s’ajoutaient seize canons antiaériens de 37 mm et 80 pièces de 20 mm à tir rapide. Il était doté de deux hydravions de type Arado Ar 196.

Son blindage était également réputé résistant à tous les calibres d’obus existants à l’époque de son lancement : une carapace de 120 à 200 millimètres d’épaisseur protégeait les éléments vitaux du bâtiment. Le pont était blindé afin de se prémunir des attaques aériennes. Le blindage atteignait son épaisseur maximale (323 mm) au niveau de la ligne de flottaison où une ceinture de 2 m de hauteur allant de l’avant de la première tourelle à l’arrière de la quatrième, protégeait le haut des œuvres vives. Derrière la carapace, un compartimentage très serré était réalisé afin de minimiser l’importance d’éventuelles voies d’eau. Ce compartimentage était hérité de l’expérience de la Première Guerre mondiale au cours de laquelle les bâtiments de la Kaiserliche Marine, pourtant moins nombreux, purent tenir tête à ceux des Britanniques grâce à leur robustesse.


1er avril 1945 : débarquement américain à Okinawa (Japon).

Située à 500 km au Sud des grandes îles japonaises, Okinawa a été choisie comme base de départ des bombardiers devant préparer l’assaut final. Pour conquérir Okinawa, les Américains débarquent plus de 500 000 hommes lors de la plus grande opération amphibie du Pacifique. Jusqu’en juin, les combats feront 7 500 morts chez les GI’s contre plus de 110 000 chez les Japonais.


1er avril 1960 : Gerboise blanche (Algérie).

Deuxième essai atomique français près de Reggane. Explosion atmosphérique depuis le sommet d’une tour située à Hamoudia.


1er avril 2001 : incident diplomatique de l’île d’Hainan

survenu entre les États-Unis et la République populaire de Chine (RPC). Il fait suite à une collision entre un Lockheed EP-3 (photo ci-dessous) de l’United States Navy et un Shenyang J-8 de la Marine chinoise près de l’île d’Hainan, lors duquel un pilote chinois a trouvé la mort, et où l’avion américain a procédé à un atterrissage d’urgence sur le sol chinois. L’origine de l’incident tourne autour d’une question d’interprétation du droit aérien, et de la définition de l’espace aérien international. Il s’agit de la crise diplomatique la plus grave entre les États-Unis et la République populaire de Chine depuis la fin de la guerre froide en 1991.

Selon la journaliste d’investigation Kim Zetter, l’avion américain menait au large des côtes chinoises une mission d’espionnage consistant à intercepter et décrypter des communications militaires. Après la collision et après que le pilote eut décidé d’atterrir sur la base aérienne de Lingshui sur l’île de Hainan, l’équipage se mit en devoir de détruire les documents sensibles comme les codes de communication, ainsi que le matériel informatique et de décryptage se trouvant à bord de l’appareil. N’ayant toutefois jamais suivi d’exercices sur la façon de procéder, les membres de l’équipage ne purent y parvenir entièrement.


1er avril 2002 : décès de la Mort blanche (Finlande – Hamina).

Tireur de précision finlandais durant la guerre d’hiver contre l’URSS de 1939-40, Simo Häyhä est crédité officiellement de 505 cadres et soldats soviétiques abattus. D’autres chiffres évoquent 742 victimes durant les 100 jours de combat auxquels il participe. Sa particularité était ne pas utiliser de lunette de visée sur son M28 Pystykorva afin de réduire sa silhouette. Très vite, les Russes le surnomment la Mort blanche et essayent par tous les moyens de le neutraliser : du tireur de précision au bombardement d’artillerie. Le 6 mars 1940, il est blessé à la mâchoire ce qui met un terme à sa carrière militaire.

ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB