mercredi 29 juin 2022

MG15 – De l’aviation à l’infanterie

Dans les années 30, l’Allemagne souhaite une nouvelle mitrailleuse qu’elle pourrait utiliser de manière défensive sur ses avions, par exemple pour la protection des bombardiers.

Evidemment avec le Traité de Versailles après la défaite allemande lors de la Première Guerre Mondiale, le développement de nouvelles armes allemandes va être légalement interdit mais il ne va jamais s’arrêter. Une des raisons qui explique ce développement pendant l’entre-deux guerre et que la conception de cette mitrailleuse et d’autres armes a été fait en Suisse en partenariat avec l’entreprise Solothurn Waffenfabrik dont l’actionnaire était l’entreprise allemande Rheinmetall, elle-même très liée au gouvernement allemand qui était son actionnaire majoritaire.

Cette nouvelle arme va s’appuyer une arme préexistante, la MG 30 dont elle va en partie reprendre le mécanisme et l’adapter à une utilisation pour l’aviation. Un des avantages de la MG 15 est la finesse de l’arme qui va lui permettre d’être facilement intégrée aux avions. Aussi, cette arme va être alimenté par un double chargeur ou double trommel de 75 cartouches ce qui est plus pratique que d’avoir une bande de munition dans l’habitacle d’un avion.

Il existe également une version de cette mitrailleuse qui était opérée à distance par exemple par le pilote de l’avion. Cette variante était alimentée par bande et la mise à feu ne pouvant s’effectuer avec une détente classique, elle se faisait électriquement via ce qu’on appelle un solénoïde. Cette variante est la MG 17 qui mécaniquement fonctionne de la même manière en dehors de l’alimentation et de la mise à feu.

La MG15 était une excellente mitrailleuse dans le contexte d’une arme d’aviation et pour son époque. Mais avec l’évolution des avions de combat, sa cartouche a laissé sa place à des armes avec des calibres plus importants. Son emploi par des troupes au sol ne faisait pas partie de son cahier des charges initiales et sa forte cadence de tir n’était alors plus vraiment un avantage car il fallait recharger souvent et cela entraînait des problèmes de surchauffe.

Maître LUGER
Maître LUGER
J’ai créé la chaîne YouTube "MAÎTRE LUGER" en 2017 pour présenter l’évolution de l’armement léger à travers l’histoire et proposer de la documentation en français. En effet, les armes légères souffrent souvent d’un manque d’information en français ce qui est d’autant plus regrettable que la France est le berceau de l’armement moderne (fusil semi-automatique, poudre sans fumée, balle Minié, etc.). Mon objectif est de mettre en avant la riche histoire de ces inventions et l’ingéniosité des hommes qui les ont conçus. Je travaille en collaboration avec différents acteurs dont des musées, collectionneurs privés et entreprises de l’armement qui me permettent d’avoir accès à ces armes pour les étudier et quelques fois les essayer. J'ai rejoins l'équipe de THEATRUM BELLI en décembre 2021.
ARTICLES CONNEXES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les plus lus

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB