Intervention française au Mali : comment priver les islamistes du contrôle de l’uranium sans aggraver le chaos ?


« D’un point de vue politique et militaire, il conviendrait par conséquent de s’appuyer sur le MLNA contre les djihadistes ou contre les clans touaregs ayant choisi le camp des islamistes, comme l’ont d’ailleurs proposé les dirigeants du MNLA aux autorités françaises. Par la suite, il faudrait envisager  de  consolider la paix  entre  le MNLA et le gouvernement de Bamako en proposant une fédération malienne avec une large autonomie des Touaregs. »

La question a d’ailleurs été posée par Theatrum Belli au minstre de la défense Jean-Yves Le Drian lors au cours du point presse de 18h30 le 15 janvier. Ce dernier n’a pas souhaité y répondre.

Information propulsée initialement par notre collègue Philippe Chapleau.
 

 
Previous Industries de Défense : Florilège vidéo du savoir-faire français et européen
Next Opération SERVAL au Mali : Le retour d'un art français de la guerre (IRSEM, note 1)

No Comment

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.