mercredi 24 avril 2024

Ukraine. Vingt mois de guerre, quels enseignements pour notre sécurité future?

Rédacteur en chef depuis l’été dernier de la Revue trimestrielle « Défense » publiée par l’Union des anciens auditeurs de l’Institut des hautes études de la défense nationale, ce premier numéro sous ma responsabilité est un hors-série s’appuyant sur les analyses de contributeurs ayant commenté ce conflit dans les médias. Plusieurs articles sont en lecture libre sur le site de l’UA-IHEDN (https://revue-defense.org).

Je vous joins ci-après mon éditorial ainsi que le sommaire de ce numéro, cette publication étant seulement accessible par abonnement.

Sommaire de la Revue

 

 

 

Général (2S) François CHAUVANCY
Général (2S) François CHAUVANCY
Saint-cyrien, breveté de l’École de guerre, docteur en sciences de l’information et de la communication (CELSA), titulaire d’un troisième cycle en relations internationales de la faculté de droit de Sceaux, le général (2S) François CHAUVANCY a servi dans l’armée de Terre au sein des unités blindées des troupes de marine. Il a quitté le service actif en 2014. Consultant géopolitique sur LCI depuis mars 2022 notamment sur l'Ukraine et sur la guerre à Gaza (octobre 2023), il est expert sur les questions de doctrine ayant trait à l’emploi des forces, les fonctions ayant trait à la formation des armées étrangères, la contre-insurrection et les opérations sur l’information. A ce titre, il a été responsable national de la France auprès de l’OTAN dans les groupes de travail sur la communication stratégique, les opérations sur l’information et les opérations psychologiques de 2005 à 2012. Depuis juillet 2023, il est rédacteur en chef de la revue trimestrielle Défense de l'Union des associations des auditeurs de l'Institut des Hautes Etudes de la Défense Nationale (IHEDN). Il a servi au Kosovo, en Albanie, en ex-Yougoslavie, au Kosovo, aux Émirats arabes unis, au Liban et à plusieurs reprises en République de Côte d’Ivoire où, sous l’uniforme ivoirien, il a notamment formé pendant deux ans dans ce cadre une partie des officiers de l’Afrique de l’ouest francophone. Il est chargé de cours sur les questions de défense et sur la stratégie d’influence et de propagande dans plusieurs universités. Il est l’auteur depuis 1988 de nombreux articles sur l’influence, la politique de défense, la stratégie, le militaire et la société civile. Coauteur ou auteur de différents ouvrages de stratégie et géopolitique., son dernier ouvrage traduit en anglais et en arabe a été publié en septembre 2018 sous le titre : « Blocus du Qatar : l’offensive manquée. Guerre de l’information, jeux d'influence, affrontement économique ». Il a reçu le Prix 2010 de la fondation Maréchal Leclerc pour l’ensemble des articles réalisés à cette époque. Il est consultant régulier depuis 2016 sur les questions militaires au Moyen-Orient auprès de Radio Méditerranée Internationale. Animateur du blog « Défense et Sécurité » sur le site du Monde à compter d'août 2011, il a rejoint en mai 2019 l’équipe de Theatrum Belli.
ARTICLES CONNEXES

5 Commentaires

  1. La « guerre en Ukraine », dont la responsabilité revient intégralement aux « néo-cons » US, a été un révélateur : nos élites dirigeantes françaises sont inféodés aux USA au point d’accepter de suicider la France – mais pas elles-mêmes. L’explication est simple : ces gens sont fortunés et leur fortune est investie outre-atlantique. Point. L’UE n’existe qu’en tant que relais des USA pour désactiver la souveraineté des états-nations. Dans la mesure où elle dispose d’une fraction d’indépendance, l’UE est mise au service des intérêts allemands, qui sont eux-mêmes sous contrôle US. La classe politique française n’existe plus : des parlementaires criaillant et gesticulant sans prise sur le réel – c’est leur choix – qui font semblant d’exister en inventant des interdictions et amendes. Brimer les citoyens dans le détail de leur vie quotidienne est d’ailleurs une manière de les soumettre, complémentaire des LBD éborgnant les manifestants. L’armée française est ce qu’elle peut être dans un tel contexte. Le corps des officiers est largement corrompu – en toute légalité – par les soldes multipliées qu’ils touchent dès qu’ils servent dans le NATO/OTAN.

    • Bonjour JnnT. je réponds rarement, mais lire autant de contre-vérités, autant d’ignorances méritent une réponse. Informez-vous et prenez le temps de le faire. Cela évitera de vous décrédibiliser sinon de désinformer. Cordialement

  2. Hélas, « rachète » est exactement le mot qui convient.
    Mes propos ne visaient nullement le général Chauvancy.
    J’explique sa réaction par l’esprit de corps.

  3. Pour l’attaque à Crépol, on a mis très, très longtemps à connaître enfin le nom des mis en cause :
    Akabli Chaid
    Zazane Ilyes
    El Moujahid Yasir
    Hemaizia Nassir
    Maref Kouider
    Boukmiri Canel Yanis
    Ramdani Faycal
    Chorfia Kais
    Et aujourd’hui encore, il faut chercher. Quant à se demander si cette agression terroriste ne mimerait pas l’attaque du Hamas le 7 octobre, cela n’arrivera pas dans la « bonne presse », celle que personne ne croit plus.

    Pour l’Ukraine, même « INFANDUM EST ! » (excusez cette formule latine à connotation religieuse). En plus radical, vu les intérêts en jeu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

THEATRUM BELLI a fêté ses 18 ans d’existence en mars dernier. 

Afin de mieux vous connaître et pour mieux vous informer, nous lançons une enquête anonyme.

Nous vous remercions de votre aimable participation.

Nous espérons atteindre un échantillon significatif de 1 000 réponses.

Stéphane GAUDIN

Merci de nous soutenir !

Dernières notes

COMMENTAIRES RÉCENTS

ARCHIVES TB